Comment réduire la dépendance des enfants ?

11:07 - April 17, 2022
Code de l'info: 3480421
Téhéran(IQNA)-L'Agence iranienne de presse coranique (IQNA) a organisé une série de réunions pour enseigner des méthodes de gestion des émotions et des sentiments. Au cours de ces séances, Atefeh Sohrabi, psychologue, propose des stratégies concrètes pour gérer la colère et d'autres émotions.

« Nous voyons maintenant plus de dépendance entre les mères et les enfants. De nombreuses mères sont venues nous voir pour se plaindre de cette dépendance due à la fermeture des écoles.

La dépendance peut gêner quand une personne voit qu’elle est constamment obligée de faire le travail d'une autre personne. On se dit qu'on peut faire quelque chose pour quelqu'un dans un but altruiste, mais quand les choses se multiplient, une atmosphère terrible est créée.

Beaucoup de mères se plaignent que depuis la fermeture des écoles, leur enfant leur demande de s'asseoir avec lui pendant la classe (virtuelle). Cette dépendance est-elle normale ? Parfois, ces enfants ont peur de ne pas être prêts et sentent qu'ils doivent compter sur quelqu'un ou sur la mère, pour répondre rapidement si le professeur pose une question.

Dans une certaine mesure, les enfants n'étaient pas prêts à suivre les cours virtuels. Les enfants doivent apprendre à la fois leurs leçons et les compétences du monde virtuel, ce qui les rend inquiets, et ils préfèrent compter sur une personne tout le temps.

Mais cette dépendance détruit la créativité, la confiance en soi et l'estime de soi de l'enfant. Maintenant que votre enfant insiste pour que vous soyez à côté de lui, faites-le, mais si vous êtes assis avec votre enfant pendant les quatre heures de cours le samedi, asseyez-vous avec votre enfant pendant trois heures et demie le dimanche, sans qu’il se rende compte de cette demi-heure.

Par exemple, dites que vous voulez surveiller le repas puis réduisez lentement les heures passées avec l'enfant, mais il faut admettre une erreur éventuelle de l'enfant, car si vous le réprimandez, non seulement sa dépendance ne diminuera pas, mais elle augmentera.

Dans le passé, lors de la rentrée, on disait aux mères des enfants qui pleuraient de partir. Maintenant on leur dit de rester dans la cour pour que la séparation des enfants se fasse petit à petit. La dépendance ne doit pas être supprimée d'un coup, car elle double de taille et peut devenir un trouble. Veillez à ne pas devenir inutilement et par inadvertance, dépendant de qui que ce soit ».

4041749

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha