La spiritualité n'est pas un rejet du monde

10:36 - June 20, 2022
Code de l'info: 3481086
Téhéran(IQNA)-Habituellement, les questions spirituelles sont opposées aux questions matérielles, mais le martyr Motahhari n'a pas opposé la spiritualité aux questions matérielles. La spiritualité développe la confiance, la sincérité et l'espoir chez les êtres humains et les aide à améliorer leurs relations et à lutter contre la corruption.

La spiritualité n'est pas un rejet du mondeL'islam insiste sur le fait qu'un des traits saillants d'un être humain spirituel est qu'il se sent responsable des autres et possède des caractéristiques morales qui sont davantage présentes dans la spiritualité religieuse comme la confiance, l'engagement, le sacrifice et la joie de vivre.

L'adoration est l'un des moyens d'atteindre la spiritualité. L'adoration est un plan global de Dieu pour le mouvement de l'homme sur le chemin de la croissance, et un plan complet qui réalise le but de la création : « Je n'ai créé les djinns et l'humanité que pour le culte et la servitude » (Al-Dhariyat verset 56).

Une autre façon d'atteindre la spiritualité est la sincérité dans le comportement. Tant que l'homme n'est pas libéré des chaînes du fanatisme et ne considère pas les choses matérielles comme un but mais comme un moyen, il n'est pas prêt à accepter la lumière divine.

De nombreux mystiques chiites et musulmans, considéraient l'ascèse comme le moyen principal d’atteindre la spiritualité, et l'empathie et l’aide aux faibles et aux pauvres comme une condition préalable à la spiritualité, ainsi que le recours aux enseignements de l’islam.

Tiré des propos de Mohammad Vahid Safi dans une interview avec IQNA

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* :