Des musulmans qui vient en aide aux orphelins les plus pauvres en Grande-Bretagne

12:21 - August 13, 2022
Code de l'info: 3481669
Téhéran(IQNA)-Présentée comme le pendant féminin de Macaulay Culkin, alias Kevin MacAllister dans la comédie devenue culte « Maman, j’ai raté l’avion », la jeune britannique Matina Abdilla, trente-deux ans plus tard, rivalise d’ingéniosité avec le petit américain, blond comme les blés, qui, dans les années 90, fit passer un sale quart d’heure à deux cambrioleurs…

Trois décennies se sont écoulées, et c’est au tour d’une fillette musulmane voilée très rusée, pleine de vitalité et de ressources, de crever l’écran !  A ce petit détail près que c’est uniquement pour une cause des plus louables – celle d’une campagne caritative en faveur d’orphelins démunis initiée par l’association humanitaire Penny Appeal – que Matina, l’actrice en herbe, s’est glissée dans la peau de Sakeena, une jeune hijabi à l’esprit vif, très vif…

L’enfant star de « Super Hijabi » a manifestement pris plaisir à incarner un petit génie des nouvelles technologies qui, grâce à ses facultés exceptionnelles, donne du fil à retordre à deux voleurs. Deux brigands de grand chemin, pas très malins, qui regretteront amèrement leur grave erreur : avoir dévalisé sa maison !

Ayant plus d’un tour dans son sac, Sakeena met tout en œuvre pour traquer les méchants, et faire en sorte que ses propres parents, au bord de la crise de nerfs, ne divorcent pas.

Redoublant de malice et d’inventivité devant la caméra, la perspective de tordre le cou en beauté aux préjugés les plus tenaces avait, de surcroît, tout pour plaire à sa jeune interprète.



Pensée, scénarisée, réalisée et distribuée par des musulmans, cette comédie familiale par excellence, à qui la critique élogieuse prédit déjà un grand succès Outre-Manche et au-delà des mers, représente quatre bonnes raisons de se réjouir pour Adeem Younis, le fondateur de Penny Appeal.

« Nous sommes très fiers de présenter un film entièrement réalisé, financé et distribué par des musulmans », s’est félicité ce dernier, en insistant sur le caractère « révolutionnaire » que revêt sa production dans l’univers filmique islamique.

Très reconnaissant envers les maîtres d’œuvre du film, il a expliqué que les projections permettront de collecter des fonds destinés à financer les projets portés par OrphanKind. Une association humanitaire, dont la vocation première est de fournir aux orphelins les plus vulnérables et nécessiteux, à travers le monde, des produits de première nécessité, notamment des uniformes scolaires, des vêtements et des livres.


Du 19 au 29 août, « Super Hijabi » ravira petits et grands dans les salles obscures à Londres, Bradford, Birmingham, Manchester et Glasgow, chacun ayant hâte de voir à l’oeuvre l’espiègle fillette musulmane voilée, d’autant plus que c’est pour la bonne cause. Et c’est peu dire que du haut de ses 10 ans, Sakeena en fait voir de toutes les couleurs aux deux (infortunés) malfaiteurs, bien mal inspirés le jour où ils entrèrent chez elle par effraction !
oumma

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha