Les banques peuvent-elle créer un monde sans pauvreté ? Le rôle de la banque rurale au Bengladesh

6:24 - December 04, 2022
Code de l'info: 3482874
Téhéran(IQNA)-Les banques sont responsables du financement et de la conduite des opérations bancaires pour les personnes et les propriétaires de capitaux dans toutes les sociétés.

Cependant, dans certaines sociétés, les revenus et le capital d'un grand nombre de personnes, en raison de leur pauvreté, ne sont pas suffisamment élevés pour les épargner ou les investir dans différents secteurs, et les banques préfèrent accorder des prêts aux particuliers et aux entreprises qui ont plus de crédit et de sécurité en termes de finances.

Mais ces problèmes n'ont pas fait que la classe inférieure de la société ait complètement perdu son accès aux services financiers. Certaines institutions financières et banques, pour diverses raisons, notamment l'autonomisation des personnes pauvres, ou pour des raisons environnementales et morales, fournissent entièrement ou partiellement, leurs services aux communautés à faible revenu.

La « Grameen Bank » est une organisation de microfinance et une banque de développement communautaire qui accorde de petits prêts aux pauvres sans exiger de garantie. « Grameen » a été fondée sur le principe que les prêts sont meilleurs pour la réduction de la pauvreté que la charité, parce qu'ils donnent aux gens la possibilité de travailler dans les affaires ou l'agriculture, et leur fournissent un revenu qui leur permet de payer leurs dettes.

بانک گرامین، بانکی برای توانمند سازی فقرا

Cette banque a été créée par Muhammad Yunus, le troisième enfant d'une famille musulmane bengali de 9 personnes, né le 28 juin 1940, pendant la domination coloniale britannique sur le sous-continent indien, dans le village de Batwa, dans la province de Chittagong. Son père, Hazi Dola Mia Shodagar, était bijoutier et sa mère, Sophia Khatun, était femme au foyer.

En 1944, sa famille émigra à Chittagong et il entra à l'école « Lama Baaz » de cette ville. Yunus fut classé 16ème sur 39 000 élèves à l'examen d'entrée du lycée de Chittagong. Son père a toujours encouragé ses fils à poursuivre leurs études, et la mère de Mohammad Yunus aidait toujours les pauvres qui frappaient à leur porte. Pendant ses années de lycée, il faisait partie du groupe de scouts et se rendit ainsi en Inde et au Pakistan en 1952 et au Canada en 1955, pour participer à des rassemblements internationaux de scouts. Après avoir terminé ses études secondaires, en 1956, Yunus a reçu une bourse pour étudier aux États-Unis où il a obtenu sa licence en 1960, sa maîtrise en 1961, et un doctorat en économie, à l'Université Vanderbilt dans le Tennessee, en 1965.

بانک گرامین، بانکی برای توانمند سازی فقرا

Yunus, confronté aux problèmes de pauvreté de la population, décide d'accorder des petits crédits. Cette idée est très simple et complètement révolutionnaire en termes d'effet et d'utilité. Il fonde la « Grameen Bank » qui signifie « Banque rurale » en bengali, en 1976, conformément à ses recherches à l'Université de Chittagong, pour concevoir un système de crédit pour fournisse des services bancaires aux ruraux pauvres. En octobre 1983, la « Grameen Bank » fut autorisée à fonctionner en tant que banque indépendante.

En 1976, le village de Jobra fut le premier village à être intégré dans ce projet. Deux ans plus tard, le projet fut étendu à d'autres villages de la région. Avec le soutien de la Banque centrale du Bangladesh en 1979, ce projet fut étendu au district de Tangil, au nord de la capitale, et à d’autres régions.

بانک گرامین، بانکی برای توانمند سازی فقرا

Cette banque s'est considérablement développée entre 2003 et 2007. En janvier 2011, le nombre total d'emprunteurs de cette banque atteignait 8,4 millions de personnes, dont 97 % de femmes. Début 2005, la banque avait prêté plus de 4,7 milliards de dollars aux pauvres, et fin 2008, 7,6 milliards de dollars.

En 1998, le programme de logement à bas prix de la banque a remporté le « Prix mondial de l'habitat ». En 2006, cette banque et son fondateur, Mohammad Yunus, ont reçu conjointement, le prix Nobel de la paix.

En 2017, la « Grameen Bank » comptait environ 2 600 succursales et 9 millions d'emprunteurs, avec un taux de remboursement de 99,6 %. La banque est active dans 97 % des villages bangladais, et son succès a inspiré des projets similaires dans plus de 64 pays à travers le monde, y compris la Banque mondiale. La Grameen Bank s'étendit également aux pays riches. En 2017, « Grameen America » comptait 19 succursales dans 11 villes des États-Unis, et près de 100 000 emprunteurs étaient des femmes.

Au milieu des années 1990, la banque a commencé à recevoir la majeure partie de son financement de la Banque centrale du Bangladesh et a ensuite commencé à vendre des obligations comme source de financement.

Cependant, certains analystes estiment que le microcrédit laisse les communautés endettées et que les microcrédits de la « Grameen Bank » étaient responsables de l'exploitation et des pressions exercées sur les familles pauvres, pour qu'elles vendent leur propriété, ce qui, dans des cas extrêmes, aurait même conduit à des suicides. Jeffrey Tucker, l'un des analystes de l'Institut Mises, estime que la Grameen Bank et les banques similaires dépendent des subventions (gouvernementales) pour fonctionner, mais Yunus estime que la banque donne aux emprunteurs la possibilité de créer une entreprise.

Les avis sont mitigés………

4103480

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha