10:14 - July 13, 2007
Code de l'info: 1562031
France (IQNA)- Prochoix met en garde depuis des mois contre la volonté de certains groupes islamistes de profiter de l'aumônerie des prisons pour asseoir leur prosélytisme.
L'UOIF notamment demandait ce dossier au sein du CFCM mais ne l'a pas obtenu grâce à la vigilance de Dominique de Villepin, alors ministre de l'intérieur. En dépit des protestations de l'UOIF, l'aumônerie avait été confiée à un aumônier non intégriste.
Aujourd'hui, dans un numéro du Quotidien du médecin à paraître jeudi, Abdelhaq Nabaoui, aumônier musulman des hôpitaux dénonce "l'irresponsabilité" des pouvoirs publics.
Selon lui, ils laissent intervenir "sans contrôle" des imams "potentiellement issus de milieux extrémistes" dans ces établissements : "Je n'ai aucun droit de regard sur le recrutement. N'importe qui s'autoproclamant imam après avoir suivi n'importe quelle formation peut se faire accréditer par un directeur d'établissement sans que celui-ci dispose de moyen de contrôle, que ce soit sur la capacité théologique du demandeur ou sur son respect des valeurs républicaines".
Son alerte semble pour l'instant lettre vaine. Il a indiqué n'avoir pu obtenir de rendez-vous de Xavier Bertrand, ministre du Travail et des relations sociales.

Source: prochoix.org
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: