8:56 - December 10, 2017
Code de l'info: 3464833
Dubai International Holy Quran Award (DIHQA), qui marque le 63e anniversaire de son programme de mémorisation du Coran pour les institutions punitives et correctionnelles de Doubaï, a annoncé que les peines de prison de 2 950 détenus, à l’exclusion des assassins, ont été coupés pour différentes périodes.

EAU : réduction des peines pour les prisonniers qui mémorisent le Coran
Le système d'avant-garde, lancé par le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Emirats Arabes Unis et souverain de Dubaï en 2002, a considérablement contribué à corriger le comportement de tant de prisonniers, et les éclairer sur les enseignements miséricordieux du Coran , selon KTimes.

Ibrahim Mohamed Bu Melha, conseiller du souverain de Dubaï pour les affaires culturelles et humanitaires et chef du Comité d'organisation DIHQA, a déclaré que le programme a offert une précieuse occasion de prendre un nouveau départ et être de bons citoyens.

Les documents officiels montrent que plus de 2950 détenus ont été soigneusement gracié ou ont eu leur emprisonnement commuée grâce au programme lancé en 2002, a-t-il dit.

« Outre les décrets pleins de grâce et de libération, jusqu'à 981 décisions ont été adoptées pour réduire les peines de prison pour six mois, ainsi que 1.006 pour les déplacements de même pour un an, 626 pour cinq ans, 208 pour 10 ans, et 51 pour 20 ans. "

Bu Melha avait, quant à lui, ordonné des prix en espèces et des certificats d'appréciation pour tous les détenus.

"Ce qui ajoute plus d'inspiration à la cérémonie de conclusion a été la conversion d'une détenue qui a mémorisé le Coran dans son intégralité et qui devrait quitter le pays dans quelques jours", a-t-il dit.
3464639

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: