9:56 - April 22, 2019
Code de l'info: 3469266
« Les musulmans de France un avenir à construire : lecture, organisation et responsabilité », c’est le thème choisi pour cette 36è édition de la rencontre annuelle des musulmans de France qui se tient du 19 au 22 avril, comme le veut la tradition, au Bourget (région parisienne).
Un avenir à construire c’est ce qui semble préoccuper bon nombre de musulmans présents à cette manifestation. En effet, selon le journal La Croix vendredi, cette problématique met en exergue plusieurs défaillance. L’islam dans l’Hexagone n’a pas d’avenir tant que les musulmans de France ne seront pas consultés. Le conseil français du culte musulman est ainsi pointé du doigt dans ce dossier puisque son caractère artificiel délégitime cette association qui a vu le jour en 2003 à l’initiative du ministère de l’Intérieur pour représenter les musulmans auprès des instances étatiques, selon les musulmans de France.
 
Plusieurs témoignages et récits ont ainsi été relayés par la même source lors de cet événement. Des musulmans qui recommandent une certaine solidarité entre les divisions internes et de nommer « une figure qui sorte du lot » pour les représenter. « Marwan Muhammad [directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)] est un nom qui surgit souvent sur les lèvres. Un espoir de rassemblement pour l’islam de France », poursuit la même source.
 
En effet, Marwan Muhammad est celui qui a lancé une démarche consultative ayant permis la création de la plateforme collaborative « Les Musulmans ». « Il y a un travail énorme à faire pour trouver un représentant, mais il y a un nouvel esprit qui émerge ; je pense que d’ici cinq ans, on aura un représentant réel. L’avenir de l’islam de France sera plus organisé », explique un enseignant proche du dossier, cité par des médias.
2m.ma
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: