6:14 - September 15, 2019
Code de l'info: 3470583
Une nouvelle frappe spectaculaire au drone a secoué samedi dans les premières heures de la matinée deux sites du géant pétrolier ARAMCO.
Le général Saree, porte-parole des forces yéménites a affirmé dans un communiqué que les "10 drones ayant mené l'opération" ont visé deux raffineries  situées à Buqayq et à Khurais dans la province d'Ach-Charghia, à l'est de l'Arabie saoudite. "Cette opération a été la seconde opération de dissuasion que les forces yéménites avaient promise" et "elle s'est inscrite dans le cadre de notre droit naturel à répondre aux agressions incessantes d'une coalition qui s'acharne depuis 5 ans sur le peuple yéménite". " L'attaque a été de haute précision et reste l'une des plus grandes jamais conduites au cœur de l'Arabie saoudite. Nous devons cette opération aussi aux "amis" qui nous ont aidés de l'intérieur de l'Arabie saoudite". 
 
Buqayq et Khurais font partie des principaux puits pétroliers saoudiens avec une capacité de production respectivement de 7 et de 1.5 millions de barils par jour.  La frappe au drone est intervenue quelques heures après que les unités d'artillerie et de missiles des forces yéménites ont attaqué vendredi les bastions des mercenaires à la solde du régime saoudien à Hayran, district situé dans la province de Hajjah, au nord-ouest du Yémen.
 
Selon la chaîne d’information yéménite Al-Masirah, cette opération a coûté la vie à une trentaine de mercenaires affiliés au régime de Riyad.
 
Par ailleurs, les unités de missiles et d'artillerie de la Résistance yéménite ont pilonné des positions de la coalition à l'ouest de Harad, sur le triangle d'Ahem et à Hayran qui se situent dans la province de Hajjah.
 
En riposte à la poursuite des crimes commis par la coalition saoudienne contre le Yémen, l’armée et Ansarallah lancent des attaques aux missiles et de drones contre leurs positions.
 
Pendant ces cinq dernières années, les forces yéménites ont renforcé leurs puissances défensives et offensives.
 
La semaine dernière, un journal israélien a reconnu le renforcement du pouvoir politique et militaire du mouvement d’Ansarallah estimant que Tel-Aviv s’en préoccupera.
 
« Les Houthis ne sont plus les forces de la guérilla ayant dominé Sanaa en 2015. Sur le plan militaire, ils sont fiers de leurs puissances et dans le domaine diplomatique, ils agissent comme un gouvernement officiel et nomme l’ambassadeur en Iran », lit-on sur les colonnes du Jerusalem Post.
 
Fiefs des mercenaires détruits à Hajjah
 
Selon Al-Masirah, plusieurs mercenaires pro-Riyad ont été éliminés dans la nuit de vendredi à samedi 14 septembre dans une attaque balistique. Les forces yéménites ont tiré deux missiles balistiques Zelzal-1 sur des positions dans le district de Hayran, situé à Hajjah. « Un certain nombre de forces ennemies ont péri à al-Bayda (centre) et à al-Jawf  (nord) », a-t-on appris de la même source.L’armée et Ansarallah continuent à faire face aux attaques des agresseurs saoudiens sur divers fronts.
 
Selon ce rapport les affrontements entre les deux camps sévissent sur le front de Jabal al-Daoud à Jizan, dans le sud-ouest saoudien. Un certain nombre de véhicules appartenant aux agresseurs saoudiens ont été pulvérisés dans les attaques des forces yéménites. Cela intervient alors que l'armée et Ansarallah ont porté des coups durs aux Saoudiens et à leurs mercenaires sur divers fronts.
presstv
Prénom:
Email:
* Commentaire: