9:02 - September 15, 2019
Code de l'info: 3470591
L'école coranique de Bani à l'est de la République démocratique du Congo, est une des quatre écoles coraniques qui forment les étudiants coraniques malgré les problèmes, les conflits et la violence qui règnent dans le pays. 
Bani compte environ 400 000 musulmans et son école coranique a été présentée dans un article du site d’information « Raialyoum ». « L'école coranique de la grande mosquée de la ville a un programme d'études varié et accueille 150 étudiants par semestre.
 
Hamzah bin Omar un des élèves de l'école qui n'a pas plus de 12 ans, quitte l'école à 12 :45 pour aller à l'école coranique et assister aux cours deux heures par jour. Au cours des six premiers mois, il a pu mémoriser une partie du Coran. L’école a changé sa mentalité en lui faisant prendre conscience de la nécessité de respecter les enseignements religieux islamiques et en l’encourageant à rejeter la violence et à respecter la tolérance et la paix. 
مدرسه قرآنی شرق کنگو؛ مناره‌ای درخشان در قلب خشونت
Abu Bakr Sudik Kumbi, professeur à l'école coranique de Bani, a déclaré : « L'école coranique a été fondée il y a 18 ans et forme chaque année environ 360 élèves de 15 à 17 ans. Nous nous efforçons de former les enfants musulmans aux enseignements pacifiques de la religion islamique, pour éviter tout écart et toute violence ».
گزارش/// مدرسه قرآنی شرق کنگو؛ مناره‌ای درخشان در قلب خشونت
« Les élèves se plaignent d'un manque d'équipement. Les manuels sont très anciens et obsolètes. Nous avons besoin du soutien des musulmans du monde entier pour acheter des livres de meilleure qualité et pour un meilleur enseignement. Nous avons besoin d'un soutien financier pour agrandir l'école afin de pouvoir accueillir plus d'étudiants. Nous cherchons à dispenser un enseignement religieux non seulement aux enfants de Bani mais également aux enfants de toutes les régions du pays. », a déclaré Combi, professeur au centre. 
گزارش/// مدرسه قرآنی شرق کنگو؛ مناره‌ای درخشان در قلب خشونت
« Les enfants qui fréquentent cette école ont une très bonne éducation. Je les vois presque tous les jours. Si j'étais musulman, j'aimerais que mes enfants aillent dans cette école », a déclaré Kafira Malikod qui vend des bananes à côté de la mosquée de la ville.
Prénom:
Email:
* Commentaire: