9:46 - November 03, 2019
Code de l'info: 3470997
Une figure politique des Forces de libération soudanaises a mis en garde contre un complot des gouvernements des Émirats arabes unis et de l'Arabie saoudite visant à renverser la révolution.
Selon l'agence de presse Al-Quds Al-Arabi, Mohammad Mukhtar al-Tayeb, secrétaire général du Parti communiste soudanais, membre du Parti des Forces pour la liberté et le changement, a appelé l'Arabie saoudite et les Émirats arabes à ne plus comploter contre la révolution, et a demandé que les troupes soudanaises se retirent du Yémen.
 
« Nous appelons le gouvernement de transition à annuler tous les accords conclus illégalement par l’ancien gouvernement et de retirer toutes nos forces militaires et de renseignement de la coalition arabe qui a attaqué le Yémen », a-t-il déclaré lors d'une réunion politique tenue le 1 novembre 2019 à Omdourman à l'ouest de Khartoum. 
 
Mohammad Mukhtar al-Tayeb a déclaré que le Parti communiste refusait toute ingérence dans les affaires des autres pays et la présence de troupes soudanaises sous contrôle américain dans le cadre des opérations « Africom », déclarant : « Nous n'acceptons pas de mettre en danger la sécurité de notre pays et la santé de nos compatriotes, dans l'intérêt des grandes puissances ». 
 
Le secrétaire général du Parti communiste soudanais a cité les efforts de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis pour entrer en contact avec les forces politiques soudanaises et les dirigeants de l’opposition, pour changer le trajet de la révolution.
 
Dans le même temps, Mohammad Hamdan Daqlu dit "Hamidati", vice-président du gouvernement de transition du Soudan constitué après le renversement d'Omar al-Bashir, a annoncé mercredi 30 octobre 2019, lors d'une réunion avec d'autres membres du conseil, que 10000 soldats soudanais avaient quitté le Yémen.

3853995

Prénom:
Email:
* Commentaire: