9:53 - November 12, 2019
Code de l'info: 3471078
Le président du Conseil suprême de l'Assemblée mondiale pour le rapprochement des écoles islamiques a souligné que la résistance aux projets colonialistes des ennemis de l’Ummah islamique, exigeait l'unité et le respect des injonctions coraniques, ajoutant que certains érudits constituent l'obstacle le plus important à l'unité des musulmans.
L'Ayatollah Cheikh Mohammad Ali Taskiri, né à Najaf, est un religieux chiite iranien, représentant de Téhéran au cinquième mandat de l'Assemblée des experts, président du Conseil suprême pour le rapprochement des écoles islamiques et conseiller suprême du Guide suprême aux affaires du monde de l’islam.
 
À l'occasion de la Semaine de l'unité et de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohammad (as), dans un entretien avec l’agence iranienne de presse coranique, nous avons discuté avec lui au sujet de ses activités à l'étranger, du rôle d'Al-Azhar dans le rapprochement des écoles islamiques et des obstacles à l'unité des musulmans.
 
Dans cet entretien l’Ayatollah Taskhiri a déclaré : « J'ai commencé mes études à Najaf et suivi des études de jurisprudence auprès de l'Ayatollah Sayid Abul Qasim Khoi. À Najaf, j'ai participé à des activités politiques parallèlement à mes cours de sciences islamiques.
مهم‌ترین موانع وحدت از نگاه آیت‌‌الله تسخیری/ آماده همکاری با الازهر هستیم
J'ai été emprisonné dans la prison de Saddam et confronté à des tortures physiques et psychologiques. J’ai échappé à la mise à mort grâce au regretté imam Khomeiny, puis j'ai été renvoyé en Iran en 1973. J'ai voyagé dans des dizaines de pays étrangers et assisté à des centaines de conférences internationales dont nous étions parfois les organisateurs.
 
Certaines de ces conférences étaient consacrées au dialogue interconfessionnel, peut-être à partir de 1930, et nous avons pu présenter les positions islamiques et les thèmes coraniques et, dans une certaine mesure, aborder la question du rapprochement des écoles islamiques. Je suis allé aussi à Al Azhar qui a été créée dès le début, dans le but rapprocher les cinq écoles islamiques, chiite, chafiite, hanafite, malékite et hanbalite, jusqu'en 1940.
مهم‌ترین موانع وحدت از نگاه آیت‌‌الله تسخیری/ آماده همکاری با الازهر هستیم
Entre 1940 et le début des années 70, avec la mort des anciens d’al-Azhar et des religieux chiites de Najaf et de Qom, ces activités ont été suspendues. Après la révolution islamique et la fin de la guerre imposée, le chef suprême a tenté de faire revivre ce centre.
 
Il existe bien sûr, des désaccords parmi les musulmans, mais l'unité doit être atteinte. Les chrétiens aussi avec 300 Eglises, recherchent l’unité. J’ai eu de nombreuses réunions avec Cheikh d’Al-Azhar. Nous avons essayé d'établir une bonne coopération entre l'Assemblée religieuse islamique et Al-Azhar, mais pour des raisons politiques, nous n'avons actuellement aucune coopération spécifique mais nous sommes tout à fait disposés à coopérer.
 
Les obstacles majeurs au rapprochement des écoles islamiques sont le fanatisme, les préjugés de certains spécialistes qui pousse à accuser les autres d’inventions religieuses ou d’athéisme. L'ignorance est un autre facteur. Certains musulmans ignorent les vérités des religions des autres. S'ils se rencontrent et discutent, ils pourront se rendre compte qu’ils sont d’accord à 90% mais l'ignorance empêche l'unité. Les intérêts des gouvernements dominants dans le monde musulman, sont un autre facteur qui nuit à l'unité.
مهم‌ترین موانع وحدت از نگاه آیت‌‌الله تسخیری/ آماده همکاری با الازهر هستیم
L'unité des musulmans va à l'encontre de leurs intérêts personnels, des objectifs de l'arrogance mondiale et des ennemis de l'islam qui tentent d'empêcher le rapprochement et la compréhension entre musulmans. Je crois que si nous ne nous unissons pas, nous ne pourrons pas résister aux projets coloniaux et aux défis des pays islamiques hostiles, et nous ne pourrons atteindre les grands objectifs coraniques et islamiques, ni prétendre avoir pleinement mis en œuvre les commandements du Coran. À l’heure actuelle, l’islamophobie est en train de reculer.
مهم‌ترین موانع پیش روی وحدت از نگاه آیت‌‌الله تسخیری/ آماده همکاری با الازهر هستیم
Les adeptes des religions se sont rendus compte qu’il y avait beaucoup de sujets de dialogue et de points communs et qu'il doit exister une unité religieuse dans le monde, contre les ennemis de la religion, les athées et ceux qui accusent les religions. la République islamique d’Iran a plaidé en faveur de la coopération, de la compréhension et du dialogue interconfessionnel, et estime que les dirigeants religieux peuvent jouer un rôle essentiel dans la paix et la compréhension mutuelle.
مهم‌ترین موانع پیش روی وحدت از نگاه آیت‌‌الله تسخیری/ آماده همکاری با الازهر هستیم
Mon objectif était d'établir des contacts avec divers centres islamiques et nous entretenons de bonnes relations avec de nombreuses institutions islamiques et même avec toutes les institutions islamiques. J'espère que l'Assemblée pour le rapprochement des écoles islamiques sous l'Ayatollah Araki (l'actuel secrétaire général) atteindra ses objectifs.
 
Je suis également membre de l’Assemblée internationale de jurisprudence islamique de Djedda, et représentant de la République islamique d’Iran et même des chiites du monde dans cette assemblée qui a tenu 25 réunions internationales avec des juristes du monde islamique qui appartiennent à différentes écoles. J'ai essayé d'envoyer des érudits de Qom comme le feu Ayatollah Mohammed Momen, l'Ayatollah Ali Ahmadi Mianji et l'Ayatollah Seyed Mahdi Rouhani, pour participer à ce forum.
 
Je suis aussi membre du Centre des Ahl-ul-Beit de Jordanie, de l'Union mondiale des ulémas musulmans, de l'Union mondiale islamique (al-Islam al-Islami) et de l'ISESCO (Organisation pour la science, la culture et l'éducation islamiques affiliée à l'Organisation de la coopération islamique) qui possède une section pour le rapprochement des écoles islamique.
مهم‌ترین موانع پیش روی وحدت از نگاه آیت‌‌الله تسخیری/ آماده همکاری با الازهر هستیم
Je souhaite que Dieu préserve cette association coranique, qu’elle publie des livres dans de nombreuses langues et réussisse à transmettre les concepts coraniques aux autres, que tous les frères et sœurs actifs dans cette association sachent que c’est un lieu sacré, et j'espère que les objectifs d'Iqna pourront être atteints en toute sincérité ».
Prénom:
Email:
* Commentaire: