9:10 - November 26, 2019
Code de l'info: 3471203
Au Pakistan, certaines écoles religieuses et coraniques soutenues par les Saoudiens, s'emploient à promouvoir les idées wahhabites radicales et à attirer les étudiants dans des écoles extrémistes avec des promesses de soutien financier.

Le Pakistan est un pays islamique avec un grand nombre de mémorisateurs du Coran et des traditions islamiques comme celles d'autres pays islamiques. Les experts coraniques pakistanais reconnaissent que la situation des écoles dans le domaine de l'éducation coranique et de la connaissance de la religion islamique, n'est pas satisfaisante et un règlement a récemment été élaboré au cours des derniers mois. 

Manouchehr Shafi'i, expert des affaires du Moyen-Orient, a remis à Iqna le texte suivant :

« Certaines écoles du Pakistan défendent des idées extrémistes et encouragent le terrorisme dans divers groupes d’Asie du Sud. Ces écoles sont dispersées dans les régions du Waziristân du nord et du Sud, et reliées à de nombreuses institutions autochtones et à un vaste réseau de soutien national et international.

یادداشت/سودجویی جریان‌های افراطی از مدارس دینی پاکستان و فقر مردم

Les écoles pakistanaises sont gratuites et se consacrent à l'éducation des pauvres, ce qui leur donne une forte attraction sociale. 24% de la population pakistanaise vit en dessous du seuil de pauvreté, ce qui signifie qu'il y a plus de 50 millions d'habitants dans la région, avec une population importante en âge d'aller à l'école dont 16% sont des garçons. 

Les étudiants reçoivent une éducation religieuse wahhabite au cours de leurs études et sont formés par des forces entrées dans le Waziristân pendant l'occupation soviétique de l'Afghanistan, et par des forces radicales soutenues par l'Arabie saoudite qui sont devenues un élément culturel dominant dans la région.

Le rapport de 2016 de « Economic Times » montre qu'il y a environ 24000 écoles parrainées par l'Arabie Saoudite au Pakistan. En raison de leur éducation très traditionnelle, de leur vision du monde limitée et de leur pauvreté, les étudiants de ces écoles sont fortement motivés pour rejoindre les courants extrémistes.

Le gouvernement pakistanais, pour sa part, exploite les motivations de ces personnes à ses propres fins. Ces extrémistes sont devenus un organe approprié à utiliser dans les courants extrémistes d’Afghanistan et du Cachemire, et font partie de la guerre par procuration du Pakistan contre l’Inde. Cependant, la fonction de ces écoles n’est pas seulement d’éduquer des extrémistes. Parmi les autres activités, citons l’aide aux pauvres, l’aide aux handicapés et divers services sociaux destinés à attirer davantage de personnes dans ces écoles.

یادداشت/سودجویی جریان‌های افراطی از مدارس دینی پاکستان و فقر مردم

Parallèlement à ces mesures, ces écoles ont toujours préoccupé les experts en sécurité du pays. Ces enseignements religieux et coraniques sont présentés de manière à transmettre les concepts d'excommunication et de haine parmi les étudiants. Ces écoles et ces universités non seulement rejettent les autres religions mais également les différentes écoles islamiques, et ont des relations étroites avec les forces de Daesh.

La faculté religieuse de l’Université de Kaboul, qui a connu de nombreux cas d’extrémisme et a fait appel à Daesh, a vu ses professeurs arrêtés pour des liens présumés avec Daesh et avec l’Université « Prière et Djihad » au Pakistan. Ces écoles choisissent leurs professeurs dans l’université pakistanaise du djihad. Les diplômés de ces écoles prêchent et recrutent également des personnes pour des activités terroristes et extrémistes, dans de nombreuses régions isolées. Bien que le gouvernement pakistanais ait tenté, dans une certaine mesure, de contrôler ces écoles sous la pression internationale, il a échoué pour diverses raisons.

Une des raisons est la position de ces écoles dans les sociétés traditionnelles, que les gens soutiennent et dont ils soutiennent les enseignements. Les écoles ont également la possibilité de fournir des services aux personnes que le gouvernement est incapable de leur fournir comme le soutien aux pauvres assuré par des ressources étrangères.

Une autre chose inquiétante est leur mauvaise interprétation du Coran et des enseignements islamiques, alors que le Coran indique clairement que tuer une personne signifie tuer toute l'humanité, et que dans le Coran, Dieu se présente comme le Bienfaisant et le Miséricordieux. 

L’enseignement du Takfirisme dans ces écoles, met l'accent sur la violence et l’excommunication de tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux ou qui n’acceptent pas leurs enseignements. En outre, l'un des enseignements des Takfiristes est la répression des femmes, empêchées de revendiquer leurs droits et leurs droits à l'éducation et à l'emploi », précise le document de Manouchehr Shafi'i. 

3854350

Prénom:
Email:
* Commentaire: