9:11 - January 22, 2020
Code de l'info: 3471774
Pour protester contre la crise humanitaire liée au blocus de Gaza et contre la collaboration militaire entre son pays et Israël, la députée Anna Kontula, accompagnée de quatre militants internationalistes, a tenté de couper le grillage qui enferme les Gazaouis.
Elle a été arrêtée et maintenue en détention par Israël avec les autres membres de son groupe ” Gaza 2020 : Breaking the siege”*, alors que leur geste symbolique visait à attirer l’attention du monde sur le camp de concentration de Gaza.
 
” Notre groupe demande que la communauté internationale mette fin à son silence concernant la crise humanitaire à Gaza, qui est la conséquence directe de 13 ans de siège par Israël “, a déclaré la députée finlandaise.
 
Anna Kontula s’est refusée à signer une déclaration disant qu’elle avait mis en danger la sécurité publique d’Israël. En revanche, elle a déploré que son gouvernement, ” en achetant des équipements militaires à Israël, profite des expériences menées sur les Palestiniens dans les territoires occupés. ”
 
La députée Finlandaise (depuis 2011) était accompagnée de militants britannique, autrichien et danois.
 
La date de leur action correspondait par ailleurs au 13ème anniversaire de l’assassinat du militant britannique Tom Hurndall, assassiné à Rafah (Gaza) en 2003 (décédé en 2004, après plusieurs mois dans le coma), alors qu’il tentait de protéger des enfants.
 
 
Tom faisait partie d’ISM (International Solidarity Movement), comme la jeune militante américaine Rachel Corrie, écrasée intentionnellement par un bulldozer israélien en mars 2003, dans la même ville de Rafah, alors qu’elle tentait de s’opposait à la démolition d’une maison.
 
gaza2020breakingthesiege@gmail.com
 
Publicité
 
https://gaza2020breakingthesiege.org/press-release-gaza-2020-breaking-the-siege/
 
(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)
 
Source : Mondoweiss
 
CAPJPO-EuroPalestine
Prénom:
Email:
* Commentaire: