8:15 - January 26, 2020
Code de l'info: 3471809
La mosquée de Rovsingsgade à Copenhague, un des lieux de culte les plus prisés par la communauté musulmane de la capitale danoise, a fait l’objet, “probablement durant la nuit de jeudi”, d’actes de vandalisme, avec des graffitis aux relents racistes.
Les fidèles habitués de la mosquée Khayr Al Barriya, également dénommée Centre de civilisation Hamad Bin Khalifa, ont été surpris par la découverte sur deux façades de la bâtisse de deux inscriptions, l’une disant que “Islam et musulmans= racisme”, et l’autre promettant “la poubelle” aux étrangers, en l’occurrence les ressortissants d’origine moyen-orientale.
 
“Je suis profondément consternée par ce qui s’est passé. Et ce n’est pas seulement moi, mais toute la direction et les usagers de la mosquée, qui ressentent une certaine incertitude et de la nervosité”, a déclaré à la presse Somaia Hamdi, une porte-parole de cette mosquée située au nord-ouest de Copenhague.
 
Selon elle, “les gens sont nerveux quant à ce qu’il adviendrait. On ne sait jamais qui peut soutenir un tel acte”.
 
“Je ne veux pas entrer dans les détails, car on ne sait jamais ce qui peut arriver, mais vous avez vu ce qui s’est passé dans d’autres pays”, a-t-elle indiqué.
 
“Nous sommes tous des citoyens et nous devons être en mesure de nous accommoder, et même en cas de désaccord, nous devons nous respecter mutuellement”, a-t-elle plaidé.
 
La police de Copenhague enquête sur l’affaire après avoir reçu un rapport jeudi après-midi. Jusqu’à présent, il n’y a aucun suspect dans cette affaire.
 
Située dans le quartier multiculturel de Nørrebro, la mosquée vandalisée couvre une superficie de 6800 mètres carrées. Inaugurée en juin 2014, elle est la première mosquée du Danemark avec un minaret associé. Elle est gérée par le Conseil islamique danois et fonctionne comme une mosquée musulmane sunnite.
maroc-diplomatique
Prénom:
Email:
* Commentaire: