6:59 - February 01, 2020
Code de l'info: 3471851
Depuis six semaines, des musulmanes font un sit-in à Delhi, en Inde, pour protester contre la loi sur la nationalité, défavorable à l’islam. Cette action pacifique est devenue un véritable symbole national.
A Shaheen Bagh, un quartier de Delhi, des femmes musulmanes protestent pacifiquement depuis le 14 décembre 2019. Elles sont assises par centaines, jour et nuit, sur un axe routier important menant à Delhi. Un blocage qui a lieu là où passent habituellement 100'000 véhicules par jour.
 
Shaheen Bagh est progressivement devenu le symbole national de la lutte contre la nouvelle loi indienne sur la nationalité, imposée par le Premier ministre Narendra Modi.
 
La loi, qui amende le texte précédent de 1955, a été votée le 11 décembre 2019. Elle accorde la citoyenneté indienne aux minorités sikhe, hindoue, bouddhiste, jain, parsi et chrétiennes. Mais elle la refuse aux musulmans qui représentent 14% de la population indienne, contre 80% d’hindous.
 
Avec le soutien des dalits
En quelques semaines, Shaheen Bagh est devenu emblématique. Les musulmans se sont joints au mouvement, mais ils ne sont pas les seuls: des Indiens d’autres religions participent à la fronde.
 
De fait, le caractère populaire du sit-in, son aspect non violent ainsi que le rôle central joué par les femmes constituent la meilleure défense contre une intervention de la police. De surcroît, une "coalition des opprimés" s’est même formée, car les intouchables (les dalits), parias de la société indienne, ont rejoint le mouvement de protestation.
 
Asma Khatun, figure de proue
L’action pacifique et festive s’est même trouvé une "arrière-grand-mère courage" comme figure de proue. Une musulmane de 90 ans, Asma Khatun, campe dans la rue jour et nuit, malgré les douleurs physiques et l’hiver glacial de Delhi. Sans se lasser, elle fustige le Premier ministre, qui, dit-elle, "essaie de briser l’Inde pour me dire, après 90 ans, que ce n’est pas ma maison".
 
Shaheen Bagh est déjà une des plus longues protestations de l’Inde moderne. Et d’autres villes organisent des manifestations similaires, notamment à Calcutta et à Bombay.
rts.ch
Prénom:
Email:
* Commentaire: