7:55 - February 08, 2020
Code de l'info: 3471915
L’Hodjat-ol-islam Agha Mohammadi a affirmé que le plan américain n'apporterait aucun résultat à Israël et que Trump ne cherchait qu’à se créer un crédit.

L’Hodjat-ol-islam Morteza Agha Mohammadi, représentant du centre Al Mostafa Al-Alamiyah en Afrique, dans une interview avec l’Agence iranienne de presse coranique, a évoqué les récents événements au Moyen-Orient et leurs conséquences, et a déclaré : « Le changement de vision du monde, en particulier des pays islamiques, sur l’Iran et l'insécurité que connaissent les Etats-Unis dans la région, sont les résultats de ce complots américano-sioniste. 
 
Le groupe terroriste de Daesh cherchait à détruire toutes les structures existantes et à semer la terreur. Le général Qasim Soleimani s'est opposé à ce groupe qui cherchait à s’emparer de toute la région y compris l'Iran et la Russie. Le martyr Soleimani était modeste et est devenu un héros avec son martyre. La communauté iranienne a exigé des compensations et des représailles, et n’a pas pu être réduite au silence. 
 
Dans cette situation, l'Iran était face à un pays comme les États-Unis, considérés comme une superpuissance, mais cet acte terroriste ne pouvait être ignoré. Les États-Unis n'ont pas tué un citoyen ordinaire mais une personnalité militaire, cela est très différent. 
 
Il s'agissait d'une déclaration de guerre et d'un défi à l'identité, au pouvoir et à la souveraineté de l'Iran qui ne pouvaient être ignorés. Le président des États-Unis, Donald Trump, ne connait que le langage de la force. Ses gestes, ses déclarations et ses messages bizarres reflètent son orgueil, et sa menace d'attaquer 52 sites culturels iraniens montre qu'il recherchait une guerre psychologique. 
سه شنبه// از تلاش ایران علیه تقسیم سوریه تا بی‌نتیجه ماندن معامله قرن/ آماده
Si l’Iran n'avait pas réagi, les États-Unis auraient certainement pris d'autres mesures et avancé. La réponse au terrorisme américain a été une réponse forte et des missiles ont été lancés sur la base américaine. Des pays comme le Japon et la Corée, avec tout le développement qu'ils ont, sont aux mains des États-Unis. Dans les aéroports de nombreux pays, j'ai vu des Américains faire la queue dans des files différentes.
 
 Les peuples du monde ont réalisé la valeur de cette réponse de l’Iran et ce fut une fière victoire pour l'Iran tant au niveau international qu'au niveau national.  Quand le président américain est revenu sur le podium et a dit qu’ils étaient prêts à accepter la paix, tout le monde a été étonné. Ce discours a renforcé la victoire de l'Iran. Les médias occidentaux et arabes (dirigés par l'Arabie saoudite) pensaient que les rebelles musulmans sunnites se battraient contre le président Bachar al-Assad, et que l’Iran et la Russie le défendraient. 
 
Les médias arabes et occidentaux accusaient l'EIIL de tuer des femmes et des enfants, et prétendaient que c’était la faute de l'Iran alors que l’Iran se battait contre ce groupe terroriste. Mais le déclin de Daesh et l’abattage du drone américain par l'Iran ont transformé la mentalité des sunnites qui aiment les pays puissants. En 2006 et pendant la guerre des 33 jours quand le Hezbollah a gagné contre Israël, de nombreux sunnites sont devenus chiites et ont rejoint le Hezbollah. 
 
Les religieux wahhabites étaient furieux de voir « ces jeunes ignorants » coller la photo de Seyed Hassan Nasrallah dans leur chambre. Cela montre à quel point la victoire a été douce et efficace. Dans de nombreux pays, on parle aujourd’hui du Martyr Qasim Soleimani, ce qui n’existait pas auparavant. Le martyre de Qasim Soleimani et l’attaque contre la base américaine d’al-Assad ont changé les idées sur l'Iran, non seulement parmi les musulmans mais aussi parmi les non-musulmans et les citoyens d'Amérique latine. 
سه شنبه// از تلاش ایران علیه تقسیم سوریه تا بی‌نتیجه ماندن معامله قرن/ آماده
 Si l'Iran frappe une base américaine avec un missile, d'autres pays oseront le faire. À la suite de ces actions, la région est devenue dangereuse pour les États-Unis qui n'avaient pas l'intention de quitter l'Irak mais ont maintenant décidé de réduire leurs troupes. Cela qui signifie que la région n'est pas sûre pour eux. 
 
Si les États-Unis quittent la région, de nombreux problèmes et équations changeront, et les mouvements américains ne seront plus les mêmes. Les États-Unis qui prétendaient lutter contre le terrorisme soutiennent maintenant publiquement Jabhat al-Nusra et déclarent que le président syrien, Bachar al-Assad, n'a pas le droit de les attaquer. Les États-Unis ont sorti l’accord du siècle dans une telle atmosphère. C'était un mauvais moment et une erreur de Trump qui s’est discrédité lui-même dans ces derniers évènements. 
سه شنبه// از تلاش ایران علیه تقسیم سوریه تا بی‌نتیجه ماندن معامله قرن/ آماده
Le journal israélien « Haaretz » a également déclaré que l'accord du siècle était un leurre qui n'apporterait aucun résultat à Israël.  Au sujet de l’accident de l'avion ukrainien, nous avons vu que le Corps des gardiens de la révolution a reconnu ses responsabilités deux jours après, tout en étant conscient des conséquences dans le pays et à l'étranger, et cela était très important. 
 
Après 19 ans, les Etats-Unis n’ont pas encore reconnu leurs responsabilités dans l’abattage d’un avion qu’ils avaient pris pour un avion terroriste après l’attaque du 11 septembre. C’est la différence entre nos forces honnêtes et responsables, et les responsables américains », a-t-il dit.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: