7:33 - February 10, 2020
Code de l'info: 3471942
Des candidats démocrates à la présidentielle aux États-Unis, ont critiqué la décision de Donald Trump d'assassiner le général Qasim Soleimani et de se retirer de l’accord nucléaire, estimant que ces décisions menaient les Américains à la guerre.
Quatre jours avant les primaires démocrates du New Hampshire, Joe Biden, Bernie Sanders, Elizabeth Warren, Pete Boutegege, Andrew Young, Amy Klobuchar et Tom Storey, lors du 8ème débat télévisé avant les élections, ont dit ce qu'ils auraient fait s’ils étaient président. 
 
« Lorsque Trump a décidé d'attaquer Soleimani, nous n'avions vu aucune preuve que cela rendrait notre pays plus sûr. Cela montre que nous n'avons tiré aucune leçon de la guerre en Irak. Le simple fait de supprimer une mauvaise personne peut ne pas être une bonne idée. Ce président nous a rapprochés de la guerre. Cela n'a pas commencé avec l'attaque contre Soleimani mais avec notre retrait de l'accord sur le nucléaire dont les responsables gouvernementaux, eux-mêmes, avaient confirmé la fonctionnalité. Il est maintenant temps de reconnaître que toutes ces étapes nous conduisent à une guerre aux conséquences profondes. Nos troupes ont été blessées lors de l’attaque (de l’Iran). L'armée fait ce dont les États-Unis ont besoin, mais en tant que président, je lirai les rapports des agences de renseignement et défendrai la sécurité nationale, je consulterai nos alliés et je conduirai la politique américaine sur une voie favorable au pays. Le président a méprisé et négligé les services de renseignement. En collectant des informations, vous pouvez décider si de telles attaques valent la peine », a déclaré Pete Boutegege qui a dépassé Bernie Sanders d’un dixième de point dans la primaire de l'Iowa. 
 
Biden, vice-président Barack Obama, a déclaré : « Si j'étais président et commandant en chef, je n'aurais pas ordonné une frappe contre Soleimani car il n'y avait pas de menace immédiate de sa part. La politique de « Grande Amérique » de Trump est devenue « l’isolement de l’Amérique ». Nous sommes maintenant seuls dans cette guerre régionale, sans amis, sans alliés et sans soutien. D'un autre côté, qu'est-il arrivé lors des frappes de missiles de l'Iran sur nos bases militaires en Irak ? 64 soldats ont été blessés. Ils ont subi des lésions cérébrales et le président dit qu’il s’agit « de maux de tête ». C'est tout. Cette personne (Trump) n'est pas qualifiée pour commander les forces armées. En tant que président, j'utiliserai l'armée de manière responsable et en dernier recours. Nous n'irons pas dans des guerres éternelles au Moyen-Orient ».
 
Bernie Sanders, a répondu à la question en disant : « Regardez le monde, il y a de mauvais dirigeants comme Kim Jong-un en Corée du Nord, et Mohammed bin Salman en Arabie saoudite, qui a ordonné l'assassinat de Jamal Khashoggi. Vous avez Poutine en Russie, impliqué dans l'assassinat de ses opposants. Vous avez Shi en Chine, qui a emprisonné des millions de musulmans dans son pays. Vous ne pouvez pas assassiner chaque mauvaise personne dans le monde. Dans ce cas, n'importe quel responsable dans le monde, pourrait être la cible d'un assassinat. Trump ne sait pas qu'en renforçant l'appareil diplomatique et le département d'État et pas seulement l'armée, nous pouvons nous rapprocher des pays du monde et renforcer notre pouvoir et notre richesse. Nous devons faire en sorte que nos différends soient résolus lors des débats des Nations Unies, et non dans des guerres supplémentaires qui coûteront des trillions de dollars et tueront on ne sait pas combien de personnes ».
Prénom:
Email:
* Commentaire: