8:18 - February 18, 2020
Code de l'info: 3472014
Téhéran(IQNA)-Le militant culturel azéri Azad Salamzadeh, a déclaré que les habitants de ce pays avaient un amour particulier pour Qassem Suleimani et que le sang de ce martyr avait donné naissance à un discours de résistance, en particulier chez les utilisateurs du cyberespace.
Une délégation de la République d'Azerbaïdjan s'est rendue en Iran, la semaine dernière, pour le 40ème jour du martyre de Hadj Qassem Suleimani, composée des artistes, auteurs d’œuvres sur Qassem Suleimani et lauréats du concours sur ce martyr, organisé à Bakou par les services culturels iraniens en République d'Azerbaïdjan.
 
Cette délégation de 9 hommes et 11 femmes est arrivée en Iran le 9 février 2020 et après son installation à l'hôtel Evin de Téhéran, a participé à la marche du 22 Bahman, avant de se rendre à Machhad puis à Qom.
 
À la fin du programme, la délégation azérie a rencontré Abu Azar Ebrahimi Turkman et lui a remis une peinture du général et martyr Hadj Qassem Suleimani, destinée au Guide suprême ou au Commandant Ismail Qaani, commandant des forces de Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique.
 
Azad Salamzadeh a déclaré : « Le martyre de Qassem Suleimani a créé une énorme vague en République d'Azerbaïdjan, que personne n'aurait pu imaginer, dont l'amour et l'intérêt pour ce martyr sont la cause. La vague d'amour pour Suleimani était hors de contrôle. Suleimani n'appartenait pas à l'Iran mais au monde islamique tout entier, et le peuple de la République d'Azerbaïdjan a montré son amour pour ce martyr dont la renommée a dépassé les frontières. Les fidèles azerbaïdjanais se sont opposés à la malveillance des ennemis de Qassem Suleimani et ont organisé des programmes pour commémorer son martyre. »
 
« Deux cercles d'opposition, a-t-il ajouté, et de sympathie en République d'Azerbaïdjan sont apparus et ceux qui étaient d'accord avec les pensées de ce martyr ont tenté de commémorer cet évènement. Après le martyre de Qassem Suleimani, des rassemblements spontanés et populaires ont eu lieu en République d'Azerbaïdjan, et de nombreuses personnes et mes amis proches sont venus à Kerman pour ses funérailles. La délégation qui a été envoyée en Iran, a assisté aux commémorations spéciales du 40ème jour du martyre de Suleimani et a exprimé ses sentiments avec des œuvres d'art, notamment le portrait de Qassem Suleimani par Fazuli Shafiaf, peintre de la République d'Azerbaïdjan, qui a été remis au chef de l'organisation pour être donné au Guide de la révolution islamique d'Iran, l'Ayatollah Seyed Ali Khamenei , ou à Ismail Qaani, commandant des forces de Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique. Dans les villes et villages d’Azerbaïdjan, des réunions coraniques ont été organisées à la mémoire du martyr Suleimani. »
 
« es partisans dans le cyberespace et les réseaux sociaux, en particulier Facebook et Twitter, ont défendu ses idées dans des débats avec un petit nombre d’opposants. Certains religieux comme l’Hodjat-ol-islam Ilgar Ibrahim Oglu, responsable de l’organisation « Jom’e » de Bakou, et administrateur du site «دیرلر», dans un entretien avec la chaine internet « Ligne rouge », a exprimé ses réflexions et ses idées sur Suleimani. L’Hodjat-ol-islam Mir Jaafar Ayubzadeh, représentant du Bureau des musulmans du Caucase et imam de la prière du vendredi de la mosquée "Taze pir" de Bakou, et l’Hodjat-ol-islam Akhund Azar, imam de la ville de Khairdalan, ont également présenté d’importants avis sur Qassem Suleimani, dans le cyberespace », a-t-il souligné.
 
Quelques jours après le martyre de Qassem Suleimani, un mémorial a été organisé à l'ambassade d'Iran à Bakou, où les gens, les ambassadeurs étrangers et les fonctionnaires du ministère azerbaïdjanais de la Défense ont présenté et inscrit leurs condoléances au peuple iranien.
Prénom:
Email:
* Commentaire: