11:09 - March 25, 2020
Code de l'info: 3472358
Téhéran(IQNA)-« Les sanctions américaines contre l'Iran entravent les transactions financières et les transports internationaux, et tout commerce dans ces conditions, en particulier dans le domaine de la médecine et des équipements médicaux, est presque impossible », a écrit le New York Times.

Dans une note du New York Times, Narges Bajoghli, professeure d'études internationales à l'Université Johns Hopkins, et Mahsa Rouhi, chercheuse au Centre international pour la non-prolifération des armes nucléaires, ont présenté l'impact des sanctions américaines sur l'Iran dans le contexte de l'épidémie de Corona.


« Les victimes de la guerre Iran-Irak qui a duré huit ans et a fait un million de victimes dans les années 1980, sont moins nombreuses que les victimes de l'épidémie de Corona. Des chercheurs iraniens ont estimé que l'épidémie qui a déjà fait beaucoup de victimes, culminera fin mai et pourrait entraîner la mort de 3,5 millions de personnes. La plupart des gens en raison de la longue période d’attente et du manque de revenus, encoure de grands risques et subissent de lourds dommages. En outre, l’Iran connait également une pénurie de médicaments et d'équipements médicaux, notamment d’appareils d'assistance respiratoire, de kits de test et d’équipements pour lutter contre l’infection. Si l'Iran ne parvient pas à contenir l'épidémie de Corona, non seulement les Iraniens mais les voisins de l’Iran et le reste du monde subiront de terribles pertes. Même les pays qui ne sont pas voisins de l'Iran ont réalisé le danger et envoyé de l'aide. La Grande-Bretagne, la Chine et la Russie ont appelé les États-Unis à réduire les sanctions afin que l'Iran puisse agir plus efficacement dans la lutte contre le Corona, mais l'administration de Trump n'a prêté aucune attention à ces messages. La semaine dernière, les États-Unis ont même annoncé un nouveau cycle de sanctions. L'administration de Trump affirme que ces sanctions n'entravent pas le commerce des biens humanitaires mais comme elles sont un obstacle aux transactions financières internationales et aux transports, tout commerce dans ces conditions, en particulier dans le domaine de la médecine et des équipements médicaux, est pratiquement impossible. Plusieurs entreprises qui fournissent le matériel médical nécessaire pour lutter contre le Corona, ont cessé d'expédier vers l'Iran parce que leurs banques ont été interdites de commerce. Le refus de l'administration Trump de réduire les restrictions, dans ce contexte de crise, empêchera tout effort de discussion dans les années à venir, et sapera la crédibilité des États-Unis et leur réputation de puissance mondiale. Compte tenu des dangers qui menacent la vie de millions d'Iraniens, Trump doit suspendre ces sanctions et permettre aux autres nations de fournir une aide humanitaire sans craindre des représailles américaines. L’utilisation de gaz chimique par Saddam Hussein avec le soutien des États-Unis et des pays européens, a laissé environ 100 000 survivants qui vivent avec des problèmes respiratoires chroniques, ont besoin de masques et d'appareils à oxygène et ont plus de risques d’attraper le Corona. Après l'épidémie de coronavirus, la Chine a envoyé une équipe médicale, des kits de test et des respirateurs artificiels, et a officiellement demandé aux États-Unis de lever les sanctions. Si l'administration de Trump continue de bloquer les échanges internationaux avec l'Iran, le monde pourrait connaitre une épidémie meurtrière et les Iraniens se souviendront du choix des Etats-Unis », précisent-elles dans cet article.
3887167

Prénom:
Email:
* Commentaire: