9:16 - March 29, 2020
Code de l'info: 3472385
Téhéran(IQNA)-Le secrétaire général du Hezbollah libanais a prononcé samedi soir, 28 mars, un discours à l’occasion du début du mois Chaabane (huitième mois du calendrier lunaire) sur les dernières évolutions au Liban et dans la région.
Selon la chaîne Al Mayadeen, lors de son discours retransmis en direct sur plusieurs chaînes de télévision régionales, le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, a mis en exergue l’importance de la préparation spirituelle au mois de Chaabane qui est la porte d’entrée au mois béni de Ramadan.
 
Nasrallah a fait état du passage à l’action des effectifs du Hezbollah pour contribuer à la lutte contre le nouveau Coronavirus au Liban. Il a ainsi annoncé le lancement officiel du plan de lutte du Hezbollah contre le Coronavirus, bien que les forces du Hezbollah aient commencé depuis le milieu de ce mois de mars leurs mesures contre la pandémie mondiale.
 
Le secrétaire général du Hezbollah libanais a souligné : "Le 2ème point dans la lutte contre le coronavirus, il est utile de sentir que nous faisons partie d’une guerre mondiale contre cette pandémie. Nous observons les autres fronts et les autres pays où ils sont arrivés face à cette lutte, et où nous en sommes.
 
Quand nous voyons la confusion régnante dans certaines puissances internationales, nous constatons que la situation au Liban est jusqu’à présent acceptable, et il y a une coopération de tous dans cette lutte. Les mesures prises par les autorités concernées, telles la mobilisation générale, sont fructueuses.
 
En plus de la dégradation de la situation au niveau financier, qui régnait avant cette crise, le nouveau gouvernement a eu comme tâche supplémentaire d’assumer ses responsabilités dans la lutte contre le coronavirus.
 
Mais cette évaluation positive ne doit pas nous pousser à la sérénité, nous sommes encore au début de la lutte. Nous faisons face à un ennemi inconnu (virus) que les grands spécialistes n’ont toujours pas décodé la nature.
 
Lors des guerres militaires, les maisons sont détruits, les gens sont déplacés, mais dans cette lutte la situation est beaucoup plus facile. Nous avons uniquement besoin de sagesse, de sensibilité, de conscience et de se cloitrer à la maison.
 
Le confinement reste le plan de lutte essentielle pour surmonter cette crise avec le moins des pertes. Dans ce point, il faut s’engager à respecter les mesures qui seront de plus renforcées. La vie des gens est en jeu.
 
La crise pourrait durer plusieurs mois, raison pour laquelle la solidarité sociale envers les gens démunis doit être de longue terme.
 
S’agissant de la levée des prix et le monopole de certaines marchandises par certains commerçants dûs à leur cupidité inhumaine, les ministères concernés doivent renforcer les mesures pour empêcher cela.
 
Nous devons lutter simultanément contre la maladie et la famine. Ici, j’appelle les commerçants humains, pieux …à intervenir, dans ces conditions difficiles, pour casser le monopole des ceux-là."
 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: