11:17 - May 03, 2020
Code de l'info: 3472734
Téhéran(IQNA)-Les experts présents au webinaire de Beyrouth ont souligné que la propagation du coronavirus dans le monde, avait incité les adeptes des différentes religions à ressentir plus que jamais, le besoin d'un sauveur.
Les services culturels iraniens au Liban ont organisé une réunion le 1 mai 2020, sur l’épidémie de Corona et l'attente du Sauveur. Ce webinaire était le troisième webinaire spécialisé d’une série de réunions de réflexion sur le corona et l’attente du Sauveur, organisées en collaboration avec l'Agence internationale de presse coranique (IQNA).
 
Lors de cette réunion, l’Hodjat ol-islam cheikh Mohammed Sa’id Na'mani, chercheur en sciences islamiques de la ville sainte de Qom et membre de l'Assemblée mondiale pour le rapprochement des écoles islamiques, a parlé du sauveur dans la pensée humaine et les livres célestes, et Georges Saliba, cardinal de Djebel et de Tripoli, a également parlé de l'attente d'un sauveur et de l'aide de Dieu.
 
Le cheikh Ahmad Qais, directeur du Centre libanais d'études et de recherches coraniques, a également parlé des préoccupations humaines contemporaines et du retour à la nature religieuse. 
 
Le cheikh Taj al-Din al-Hilali, éminent penseur et chercheur égyptien et ancien mufti d'Australie et de Nouvelle-Zélande, a parlé des méthodes pour se libérer du Corona et déclaré : « Nous assistions aujourd’hui, à une bataille entre le monde et le virus Corona. Si son apparence est douloureuse, son intérieur est une bénédiction. Le Corona a répandu la douleur et les calamités dans tous les pays sans distinction, et touché les musulmans, les chrétiens et les juifs, les habitants de l'Est et de l'Ouest, et tout le monde sans discrimination. Le Corona ne prête aucune attention aux croyances et il semble que sa mission soit d'avertir et de paralyser les grandes puissances, le Conseil de sécurité et les Nations Unies, et tous les pays européens et américains. Il a fermé les aéroports pour montrer que sa mission était de réveiller les dormants, et sa plus grande réalisation a été le confinement à domicile. Le Corona est venu dire aux gens qu’il valait mieux rentrer chez eux. Il a également dit aux Occidentaux de rentrer chez eux maintenant que leur conscience et leur humanité ont été ternies comme le montre la situation en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye où les gens ont été tués à cause des exigences occidentales et où les lieux de culte ont été détruits. Maintenant que le monde assiste à une bataille entre l'humanité et le virus humble et inconnu de Corona, nous devons nous rassembler et comprendre que si le navire coule, tout le monde se noiera. Nous devons remercier le Corona d'avoir renvoyé les politiciens chez eux et d'avoir changé le ton autoritaire des arrogants qui parlent maintenant de convergence et d'empathie. La première chose que Dieu Tout-Puissant a déclarée interdite est l'oppression, alors que nous assistons à l'oppression de la Palestine et des pays faibles, et à l'application d'une politique arrogante mondiale. Ce virus a uni les peuples de la planète quelle que soit leur nationalité, et nous devons remercier le Corona d'avoir fait baisser le prix du pétrole qui était devenu un outil aux mains des oppresseurs ». 
 
Khezr Nabha, professeur de théologie et de philosophie à l'Université du Liban, était l’animateur de cette réunion.
ادیت شده آماده؛ نقش کرونا در تقویت احساس نیاز به منجی/ نگاه قرآن به نحوه تعامل مردم با بحران
Au début de la réunion, Abbas Khameyar, conseiller culturel de la République islamique d'Iran au Liban, a déclaré : « Nous voulons parler des effets et des conséquences de la maladie de Corona sur les humains et la société, et du concept de salut et d'attente qui est un concept de longue date sur l’instauration inévitable de la justice. Cette libération dans le christianisme se manifeste avec Jésus (as) et en Islam, avec l'avènement d’Hazrat Mahdi (as). Si nous acceptons l'impact négatif de l'épidémie sur la société, nous ne pouvons cependant pas nier le développement des relations familiales et l'empathie créés dans ces circonstances difficiles ».
ادیت شده آماده؛ نقش کرونا در تقویت احساس نیاز به منجی/ نگاه قرآن به نحوه تعامل مردم با بحران
Le deuxième orateur de la réunion était l’Hodjat ol-islam Cheikh Mohammad Sa’id Na'mani, membre de l'Assemblée mondiale pour le rapprochement des écoles islamiques et élève du martyr Seyed Mohammad Baqir Sadr, qui a déclaré : « Le virus a touché près de 200 pays à travers le monde, mais les êtres humains ont connu de nombreux problèmes au cours de l'histoire, des inondations, des tremblements de terre, des catastrophes naturelles et des épidémies de peste qui ont eu des effets négatifs et dans certains cas positifs. L'homme, avec toute sa fierté, sa rébellion et son arrogance, se sent aujourd'hui faible face à ce très petit virus, car le Corona, avec toutes ses douleurs et ses souffrances, a réveillé les êtres humains inconscients. Certains se sont appuyés sur la prière dans les pays occidentaux où les musulmans à qui ont interdisait l'appel à la prière depuis les mosquées, sont aujourd’hui autorisés à le faire. Les opprimés ont toujours espéré en Dieu et la question du salut et de la délivrance sera soulevée ici. Il doit y avoir un sauveur qui réalisera les désirs et l'espoir d'être délivré de l'oppression. Le Sauveur n'existe pas seulement dans les religions célestes, mais aussi dans les écoles philosophiques, et le grand Ayatollah et martyr Seyed Mohammad Baqir Sadr a déclaré que l'Imam du Temps (as) apparaîtra pour répondre aux espoirs et aux aspirations des 124 000 prophètes ».
 
Le cheikh Ahmad Qais, chef du Centre scientifique d’études et de recherche coraniques au Liban, était l'un des orateurs de la réunion et a déclaré : « Nous devons jeter un bref coup d'œil sur l'Histoire de la religion et à la façon dont les gens ont été affectés au cours de l'Histoire, pour tirer profit de la crise actuelle. La crise actuelle, en plus d'être une maladie omniprésente, a créé des défis financiers, économiques, militaires, sécuritaires et culturels que les gens ont le droit de craindre et au sujet desquels ils peuvent se poser des questions. Face à une telle crise, la meilleure façon de réagir est de se tourner vers Dieu, le Tout-Puissant, par la prière, l’effort pour comprendre la sagesse divine, l’espoir, et la conscience de nos faiblesses ».
نقش کرونا در تعمیق احساس نیاز به منجی/ نگاه قرآن به نحوه تعامل با بحران
À la suite de la réunion, le professeur Antoine Barra, écrivain chrétien réputé du Koweït, le Dc Lily Shams al-Din, professeure à l'Université du Liban, Mohammad Razzaq et le professeur Naji Amhez, éminent journaliste libanais, ont présenté leurs points de vue et posé leurs questions aux orateurs de cette réunion.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: