11:09 - May 23, 2020
Code de l'info: 3472946
Téhéran(IQNA)-Des études menées par l'Institut allemand Mercator montrent que malgré la diversité culturelle et religieuse en Allemagne, les jeunes n'ont pas une attitude positive envers l'islam.
Selon cette étude, il existe de nombreux préjugés sur l'islam et les musulmans alors que beaucoup d'entre eux n'ont jamais eu de contacts étroits avec les adeptes de cette religion qu’ils ne connaissent pas du tout.
 
Selon le Conseil culturel iranien en Allemagne, l'Institut Mercator, avec l'aide de l'École professorale de l'Université de Duisburg et l'Institut de recherche sur les conflits et la violence de l'Université de Bielefeld, a mené des recherches sur les jeunes en Rhénanie du Nord-Westphalie, depuis 2017, où les jeunes non musulmans sont invités à exprimer leurs points de vue sur l'islam et les musulmans. 
 
Les résultats de cette étude montrent que la plupart des jeunes Allemands ont une image négative de l'islam et croient que tous les musulmans appartiennent à des groupes extrémistes, que les femmes musulmanes sont opprimées et que l'augmentation des immigrants musulmans est un danger pour l'identité allemande.
 
Aucun de ces jeunes n'a été en contact étroit avec des musulmans ou des communautés islamiques, et n’ont jamais participé aux discussions sur l'islam et les musulmans. 
 
Les experts du Mercator estiment que ces jeunes ont été fortement influencés par les médias et les réseaux sociaux. Certains experts estiment que la plupart des jeunes Allemands ne connaissent pas les préceptes de l'islam et les croyances des musulmans, et que les attitudes négatives de certaines familles allemandes à l'égard des musulmans, ont conduit les jeunes et les adolescents à devenir hostiles à l'islam.
 
Ces recherches montrent que les jeunes qui connaissent la vie des musulmans sont moins susceptibles d'avoir une attitude négative envers cette religion et ses adeptes. Selon cette étude, les cercles d'amis, l'école, le quartier et même la proximité des musulmans et des mosquées ont un impact sur l'attitude des jeunes. Par conséquent, selon les chercheurs, l'éducation dans les écoles et les quartiers peut réduire l'islamophobie.
 
Le professeur Nicolas Puff, professeur à l'Université de Bielefeld, a déclaré : « Le monde islamique est très diversifié. Les jeunes doivent savoir que tous les musulmans ne se ressemblent pas. Nous devons organiser des programmes éducatifs dans les écoles et les associations de jeunes, afin de réduire les préjugés et le racisme qui règnent dans la société ».
 
Suzanne Farwick du centre de recherches Mercator, a déclaré : « Nous devons d'abord éduquer les enseignants qui traitent parfois mal les immigrés ou les demandeurs d'asile. Nous devons empêcher la propagation des préjugés dans la société allemande, en éduquant les enseignants et les élèves ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: