10:57 - May 26, 2020
3
Code de l'info: 3472967
Téhéran(IQNA)-La pratique musulmane des ablutions cinq fois par jour avant les prières obligatoires peut avoir joué un rôle majeur dans la prévention de la propagation du nouveau coronavirus dans les communautés musulmanes britanniques selon un article paru dans le Times.

Selon un récent rapport du professeur Richard Webber de l’Université de Newcastle et de l’ancien politicien du Parti travailliste Trevor Phillips, les musulmans au Royaume-Uni pourraient être moins exposés au coronavirus mortel car ils se nettoient cinq fois par jour.
 
Selon le duo, effectuer les ablutions cinq fois par jour et se laver fréquemment les mains aurait pu éviter à de nombreux musulmans de contracter COVID-19. Le faible taux d’emploi, en particulier des femmes musulmanes, aurait également pu contribuer à contrôler la propagation du virus dans les zones où il y a un plus grand nombre de musulmans. Selon la Young Foundation, seulement 29% des femmes musulmanes britanniques sont employées.
 
Un manque d’emploi implique une moindre utilisation des transports publics et des déplacements dans les lieux fortement fréquentés. Le duo suggère que certaines habitudes culturelles des musulmans similaires à l’isolement auraient pu éviter de contracter le virus.
 
Le rapport approfondit les points chauds du coronavirus à travers le Royaume-Uni et en déduit que les zones à forte concentration de musulmans ne figurent pas dans les premières listes, même si les zones à forte minorité noire et ethnique (BAME) sont les plus touchées.
 
Philips a déclaré que Blackburn, Bradford, Luton, Rochdale et Rotherham sont «remarquables par leur absence» sur la liste des endroits les plus touchés par le coronavirus, étant à la fois des zones non blanches et pauvres. Tous ces domaines ont une forte concentration de musulmans.
 
Dans un article d’opinion, Phillips a écrit: « Si la pauvreté était le facteur déterminant, nous nous attendrions à ce que le virus sévisse parmi les communautés musulmanes pakistanaises et bangladaises britanniques. »
 
Il a donné l’exemple de Tower Hamlets, dans le centre de Londres, qui compte plus d’un tiers de la population musulmane et est entourée de points chauds de coronavirus, mais semble en être sauvée.
 
Tower Hamlets compte 548 cas de COVID-19, contre 859 dans le voisin de Newham et 1 075 dans Southwark de l’autre côté de la rivière. Étonnamment, les deux arrondissements ont des proportions élevées de minorités ethniques, mais moins de musulmans que l’arrondissement de Tower Hamlets.
 
Il suggère que le lavage régulier des mains avant la prière, un jeune âge moyen et moins d’une femme musulmane sur trois au travail pourraient fournir aux gens une protection continue contre le COVID-19.
 
Bien qu’il ne soit pas possible de déterminer si les pratiques culturelles de certaines familles musulmanes les ont protégées contre le virus, les données montrent que les musulmans ont été moins touchés dans de nombreuses régions du Royaume-Uni. Alors que les statistiques officielles montrent que les communautés BAME sont plus à risque de contracter le virus en raison d’une représentation plus élevée dans le NHS et de plusieurs générations vivant dans la même maison.
 
« Peut-être y a-t-il un enseignement à retenir ; si une des clés pour arrêter la transmission du virus est le lavage des mains, une communauté religieuse dont beaucoup de membres se laveraient rituellement avant les prières cinq fois par jour aurait-elle quelque chose à enseigner au reste du monde? » déclara Phillips.
 
Dans un article d’opinion publié dans le Times, Phillips a déclaré: «Si la pauvreté était le facteur déterminant, nous nous attendrions à ce que le virus se propage parmi les communautés musulmanes pakistanaises britanniques et bangladaises. « 
 
« Les ablutions pourraient avoir réduit le risque du Covid-19 au sein de la communauté musulmane », conclut-il.
Publié: 3
En revue: 0
Non publiable: 0
Mohamed
0
3
Bonjour à tous et que la paix de Dieu soit sur nous. Amine.
Oui, j'ai toujours su que les ablutions avaient un rôle essentiel dans la protection contre les maladies virales. se laver les mains très régulièrement et aussi au début des ablutions, mais pas que,se laver la bouche ensuite 3fois et surtout les narines 3fois réduit considérablement d'être contaminé par les verrus. Tout médecin digne sait parfaitement cela. Pourquoi ils ne le disent pas je pense qu'ils ont peur pour leur business, et ils ont aussi peut être peur de faire de la pub pour L'ISLAM. L'ISLAM n'a besoin de la pub de personnes,Il a son protecteur. Le protecteur le créateur de toute chose .Son trône s'etend entre le siel et la terre. Louange à Allah.
Anonyme
0
0
Quand je dirais juste le mot islam j ai des larmes aux yeux l islam ça ça vaut te dire malgré je ne suis pas une pratiquante à 100pour 100 mais je dirai l'islam c est grand et vaste vive mon lslam wasalat 3ala Rassoul Allah Mohamed
Hamid
0
0
Yes sir
ALLAH AKBAR.....
IDEM POUR LES PILIERS DE L ISLAM DONT LE JEUNE
QUI EST LA THERAPIE IDEALE POUR RESTER EN BONNE SANTE...
الله ينصر دين الحق....
امين يا رب العالمين
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: