10:42 - June 20, 2020
Code de l'info: 3473190
Téhéran(IQNA)-Ali Chari’ati est connu dans le monde entier comme un intellectuel éminent, un penseur révolutionnaire et un islamologue progressiste. Dans un court documentaire, un certain nombre d'intellectuels arabes ont estimé que son héritage devait être apprécié et préservé.
Ali Shariati (23 décembre 1941-29 juin 1977) était un écrivain iranien, sociologue et chercheur religieux, combattant politique et théoricien de la révolution islamique d’Iran. 
 
Khanjar Hamieh, chercheur et enseignant à l'Université du Liban, estime que les discours de Shariati s'adressaient au grand public, même sans formation universitaire, qui tirait leçon des idées de Chari’ati qui appelait à la réflexion grâce à son influence et son charisme.
خنجر حمیه، محقق و مدرس دانشگاه لبنان
« Chari’ati, n'a été considéré comme il le mérite, dans les cercles intellectuels, la pensée politique contemporaine, les milieux intellectuels iraniens et arabes. Nous sommes responsables de l'éducation de la jeune génération comme l'a fait Chari’ati qui a essayé de libérer la société de l'ignorance et nous a laissé un héritage précieux qui mérite d’être loué et reconnu. Nous sommes responsables de nous construire et nous pouvons nous inspirer des idées du Dr Chari’ati », a-t-il dit.
 
Mohammad Hassan al-Amin, prédicateur et écrivain libanais, au sujet de Chari’ati a déclaré : « Dans la pensée de Chari’ati, une conception erronée de la religion est une forme de colonialisme. C'est pourquoi il se pose comme poète, analyste et défenseur de la vraie religion, et attaque toutes les formes de religion qui conduisent à l'exploitation humaine et à l'ignorance. Chari’ati a laissé de nombreuses œuvres qui peuvent être une source d’inspiration aujourd’hui non seulement en Iran mais aussi dans le monde arabe et le monde islamique ».
محمدحسن الامین، خطیب و ادیب اسلامی لبنان
Mahboub Abdul Salam, penseur soudanais et secrétaire général de l'Association arabe des intellectuels religieux, a dit à propos de Chari’ati : « On ne peut pas dire que Chari’ati appartenait à une secte ou à une école particulière. Dans aucun de ses livres, il n’y a de distinction entre chiites et sunnites. Il parlait de la nation islamique et avait un esprit ouvert et une orientation humaine, et n'est jamais tombé dans le nationalisme. Chari’ati est tombé très vite en, martyr. Il serait faux de dire qu'au cours de la dernière décennie de la vie de Chari’ati, nous avons été témoins de l'épanouissement de sa philosophie et de ses pensées car à cette époque, dans l'atmosphère révolutionnaire de l'Iran, l'opinion avait besoin de ses idées fortes et révolutionnaires. Un grand nombre de jeunes, influencés par les idées de Chari’ati, ont rejoint la révolution et se sont soulevés. Chari’ati faisait partie de l’élites intellectuelle de la révolution iranienne et à mon avis, était une source claire et pure, autour de laquelle les autres élites révolutionnaires se sont rassemblées pour ensuite, rejoidre le leadeur de la révolution ».
محبوب عبدالسلام، اندیشمند سودانی
Tags: ، ، ، ،
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: