8:15 - July 23, 2020
Code de l'info: 3473571
Téhéran(IQNA)-Elles font cause commune sous la même bannière, celle brandie haut contre l’ignorance, les peurs irrationnelles et les préjugés aussi tenaces que ravageurs,...

Elles font cause commune sous la même bannière, celle brandie haut contre l’ignorance, les peurs irrationnelles et les préjugés aussi tenaces que ravageurs, les citoyennes britanniques engagées, de confession musulmane et juive, qui s’efforcent de faire bouger les lignes au sein du réseau Nisa-Nashim, ont envoyé un signal fort à Birmingham : la haine n’aura pas le dernier mot au royaume de Sa Gracieuse Majesté !
 
Plus que jamais soudées pour effacer des graffitis à caractère antisémite qui, dans l’épaisseur d’une nuit de début juillet, ont souillé plusieurs murs d’un quartier résidentiel de cette cité industrielle des West Midlands, elles ont rétorqué du tac au tac, à travers un message d’unité et de tolérance.
 
En disparaissant, grâce à l’huile de coude dont elles ont usé avec l’aide d’un agent de police, l’inscription menaçante et injurieuse « Die Jewish » a laissé place à un arc-en-ciel lumineux, masquant la noirceur de l’âme de ses auteurs, avec en exergue une phrase à la forte résonance dont elles ont fait la devise de leur mouvement : « Se tenir ensemble contre la haine – Femmes juives et musulmanes ensemble.»
 
 
Laura Marks et Julie Siddiqi, les deux figures de proue de Nisa-Nashim
 
Une phrase qui sonne aussi comme un sérieux avertissement pour tous les semeurs de chaos du royaume. « C’est le message que nous adressons à ceux qui cherchent à nous diviser. Nous sommes à Birmingham, la haine n’a pas sa place dans notre ville. Nos concitoyens sont attachés à la pluralité, aux valeurs de fraternité et de respect de l’autre», a insisté Benita Wishart, encore sous le coup de l’émotion.
 
« Il doit y avoir une tolérance zéro pour une telle haine contre n’importe quel groupe ! », s’est indigné Steve McCabe, le député travailliste de Selly Oak, la circonscription ainsi défigurée par des taggeurs de l’ombre, tout en appelant à redoubler de vigilance face aux violents coups de boutoir des extrémistes de droite. A ses yeux, le doute n’est pas permis : le crime est signé.
 
Le député travailliste Steve McCabe
Louées pour leur « belle réponse » par le parlementaire de la région, les femmes musulmanes et juives, qui serrent plus que jamais les rangs sous l’étendard de Nisa-Nashim, affichent une détermination à toute épreuve : elles auront le dernier mot face aux sinistres propagateurs de la haine ! A bon entendeur…
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: