8:26 - September 24, 2020
Code de l'info: 3474237
Téhéran(IQNA)-Le président de l’Observatoire contre l’islamophobie a exhorté le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à «apporter [sa] pierre dans la construction d’une relation apaisée entre l’islam et la France».

Intervenant à l’occasion de la visite de ce dernier à la Grande Mosquée de Paris, Abdallah Zekri a souligné que «les musulmans de France sont des citoyens français qui respectent les valeurs du pays où ils sont établis».

«Je ne vais pas nier qu’il y ait quelques individus pour lesquels la religion passe avant la République, à ceux-là nous répondons qu’ils sont dans le faux et que la religion est une conviction personnelle», a affirmé le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a indiqué que si le nombre de plaintes déposées dans les commissariats et auprès de la gendarmerie contre les actes islamophobes est faible, c’est parce que celles-ci n’aboutissent pas. «J’ai reçu 28 lettres de menaces et d’insultes mais je n’ai pas porté plainte car elles seraient classées sans suite», a-t-il soutenu, en ajoutant qu’une plainte avait également été déposée contre une élue, mais que celle-ci n’a pas été enregistrée par le parquet. «Cela n’arrive qu’aux musulmans», a-t-il regretté.

Abdallah Zekri a fait remarquer qu’«à chaque approche d’élections présidentielles ou législatives, taper sur les musulmans rapporte des points». «Du moins, certains le pensent», a-t-il précisé, en notant que «le microcosme politique commence déjà à s’agiter» à quelques encablures de la prochaine échéance électorale.

Revenant sur la question des séparatismes, Abdallah Zekri a considéré que cette notion n’était pas nouvelle, contrairement au certificat de virginité «qui nous sort d’un seul coup». «Les séparatismes existent à Paris, vous avez les quartiers bourgeois, les quartiers ouvriers, les quartiers immigrés, les quartiers chinois, espagnols, etc. C’est cela aussi le séparatisme. Mais, là, on parle de séparatisme en le corrélant à la religion musulmane, l’islam est mis à toutes les sauces», s’est indigné le président de l’Observatoire contre l’islamophobie, selon lequel «les attaques contre l’islam sont incessantes». «Il y a des chaînes d’information en continu qui passent leur temps à inviter des gens qui sont tous devenus des spécialistes de l’islam et qui, pourtant, disent n’importe quoi», a-t-il dénoncé, par ailleurs.

Evoquant la question de la radicalisation, Abdallah Zekri a relevé que les jeunes qui sont victimes de ce phénomène ont besoin d’être écoutés. «Que nous-disent-ils ? Nous sommes insultés, nous sommes montrés du doigt. Nos enfants, qui appartiennent à la quatrième génération, sont intégrés. L’intégration est un faux problème, elle se fait par le travail et par le logement», a-t-il insisté, en rappelant que «c’est dans le milieu des HLM où on ghettoïsait les musulmans que cette situation a été créée».

Abdallah Zekri a estimé qu’«il faut cesser de taper sur les musulmans car ce sont des citoyens aussi, ils votent et apportent leur contribution», tout en saluant la condamnation ferme par Gérald Darmanin des attaques qui ont ciblé plusieurs mosquées ces derniers mois. Qualifiant la rencontre qui s’est déroulée à la Grande Mosquée de Paris de «très positive», il a salué un «échange sincère et franc avec un ministre de l’Intérieur réellement à l’écoute des préoccupations qui ont été portées à sa connaissance».

algeriepatriotique

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: