9:50 - November 03, 2020
Code de l'info: 3474654
Téhéran(IQNA)-Dans un discours au dernier jour de la conférence sur l'Unité Islamique, l'ayatollah Raisi, chef du pouvoir judiciaire iranien a évoqué l'importance de l'unité comme stratégie pour le monde de l'Islam.
L'Ayatollah Seyyed Ebrahim Raisi, chef du pouvoir judiciaire iranien, dans son discours lors de la cérémonie de clôture de la 34ième conférence de l'Unité islamique sur "La coopération islamique face aux calamités et aux catastrophes" organisée par le Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques a évoqué l'importance de l'unité comme stratégie pour le monde de l'Islam, l'islamophobie et l'Islam de type américain et britannique comme défis à relever par le monde musulman.
 
Le chef du pouvoir judiciaire iranien a mis en garde contre les groupes de réflexion occidentaux qui proposent des groupes Takfiri (excommunication) et qui lancent et financent des médias, un cyber-réseau, des chaînes de télévision et de radio comme solution pour s'opposer au monde de l'Islam, a rapporté l'agence Taghrib (APT).
 
Il a également fait référence à la profanation des lieux saints de l'Islam comme une autre stratégie proposée par les think tanks occidentaux pour saper la résistance islamique.
 
Le clerc a estimé que l'islamophobie et la position de soutien à l'Occident étaient deux courants dans le monde actuel.
 
Il a salué la révolution islamique de 1979 en Iran pour avoir réveillé les pays de la région et les avoir inspirés à faire de même contre d'autres tyrans régionaux, soulignant qu'une fois que les gens sont réveillés, leur réveil ne peut être supprimé.
 
"Les Etats musulmans de la région ont montré leur tendance à vivre la vie d'un musulman et qu'ils ne laisseront pas les puissances dominantes décider à leur place", a déclaré l'ayatollah Raisi.
 
Le religieux a également abordé la question de la Palestine en exprimant sa satisfaction que le droit de la nation palestinienne soit poursuivi par les guerriers palestiniens sur le champ de bataille plutôt qu'à la table des négociations.
 
L'Ayatollah Raisi a mis en garde contre la puissance dominante dont la stratégie principale est la division et a déclaré que ce qui vient contre ces puissances est la coopération, la compassion, l'unité et l'affection entre les musulmans.
 
Selon le chef du pouvoir judiciaire iranien, l'Islam ne s'oppose pas au christianisme ou au judaïsme mais à l'athéisme et a considéré le monothéisme comme le point commun de toutes les religions abrahamiques.
 
"Les élites devraient se sentir responsables de l'unité islamique afin que le monde de l'islam reconnaisse les menaces et les opportunités à venir", a souligné l'universitaire.
 
L'ayatollah Raisi a également mis en garde contre un faut chiisme à l'américain et un faux sunnisme à l'anglaise, qui sont les plus nuisibles à l'islam sous le couvert de la religion.
 
Il a appelé à une résistance active de tous les musulmans La résistance active devrait être plus active.
 
"Nous sommes confrontés à un ennemi qui présente le héros de la lutte contre le terrorisme, le lieutenant général Soleimani, comme un terroriste et qui justifie la profanation de la plus haute qualité de l'islam par la liberté d'expression", a noté l'ecclésiastique.
 
L'Ayatollah Raisi a loué les martyrs chiites et sunnites qui ont contribué à la promotion de l'unité islamique et a déclaré : "L'unité restera une stratégie".
 
En conclusion, le haut dignitaire religieux a appelé les pays islamiques à une coopération active et à des échanges d'expériences médicales pour lutter contre le nouveau coronavirus.
 
Tags: ayatollah Taisi ،
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: