10:00 - January 24, 2021
Code de l'info: 3475534
Téhéran(IQNA)-Al-Wefaq de Bahreïn a condamné le boycott américain du sanctuaire de l’Astan Qods-e Razavi.
Dans un commentaire sur les derniers développements dans la région, le parti islamique Al-Wefaq de Bahreïn a condamné le boycott américain du sanctuaire de l’Astan Qods-e Razavi, et déclaré : « Ce sanctuaire est un symbole de science et de spiritualité, une source de paix et de bonté, et le lieu de sépulture de l'une des plus grandes figures de l'histoire humaine, Hazrat Ali ibn Musa al-Reza (AS), le descendant du dernier prophète, Hazrat Muhammad Mustafa (AS) ».
 
Selon la page Instagram du mouvement « Jamiat al-Wefaq al-Watani al-Islami » du Bahreïn, qui le plus grand groupe d'opposition au régime d'Al-Khalifa, ce mouvement a réagi dans un communiqué, aux développements à Bahreïn, au niveau régional et au niveau international.  
 
Parmi ces récents développements, ils ont abordé les attentats terroristes en Irak, le boycott américain de l'Astan al-Qods Razavi, les manifestations du peuple bahreïni contre la normalisation des relations avec le régime sioniste, la violation des droits des retraités et la libération des prisonniers politiques bahreïnis à la veille du 10ème anniversaire de la révolution.
 
Al-Wefaq a également souligné que Manama avait été témoin de manifestations vendredi dernier (15 janvier 2021), pour protester contre la nomination d'un chargé d'affaires du régime sioniste, affirmant que le ministère bahreïni de l'intérieur dans ses pages officielles, avait nié ces manifestations. Al-Wefaq a souligné que les informations citées par ce groupe sont toujours justes et que le ministère bahreïni de l'Intérieur était au courant de ces manifestations. Al-Wefaq a également publié une vidéo des manifestants contre la normalisation des relations avec le régime sioniste, qui a été jointe à la déclaration.
 
Al-Wefaq a ajouté : « La solution n'est pas de mettre plus de pression sur les citoyens ni à créer de nouveaux problèmes, la solution est d'impliquer les gens dans les prises de décision concernant leur propriété et leurs droits ». « Ce à quoi nous assistons est une preuve de la vitalité de notre nation et de sa fidélité à la défense de la Palestine et de Jérusalem », ont-ils dit faisant référence au boycott de la Banque nationale de Bahreïn et d'autres institutions par le peuple bahreïni.
 
L'Association nationale islamique d'Al-Wefaq a conclu en soulignant que la révolution du 14 février à Bahreïn approchait de sa dixième année de lutte pacifique, se poursuivra jusqu'à ce que toutes les demandes justes soient satisfaites, dans le sens d’une réforme démocratique et du respect des droits de la nation.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: