8:44 - March 05, 2021
Code de l'info: 3475961
Téhéran(IQNA)-Le groupuscule d’extrême droite, dissous en conseil des ministres ce mercredi, avait fasciné Brenton Tarrant, auteur d’un massacre de musulmans en Nouvelle-Zélande, en mars 2019.

Le terroriste d’extrême droite Brenton Tarrant, responsable du massacre de 51 personnes dans des mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, était un « membre bienfaiteur » du groupuscule français Génération identitaire, rappelle « Libération », ce mercredi 3 mars, confirmant les informations publiées par « l’Obs » il y a plus d’un an, le 4 janvier 2020.

A l’occasion de la dissolution de Génération identitaire (GI) en conseil des ministres, « Libération » reprend les déclarations de Bruno Dalles, ancien directeur du service de renseignement financier Tracfin, lors d’une audition devant la commission d’enquête parlementaire sur les groupuscules d’extrême droite, le 11 avril 2019. Au moment de l’attaque de Christchurch, Brenton Tarrant « avait payé sa cotisation » après avoir fait « un virement de 1 000 euros en septembre 2017 », selon Bruno Dalles.

Les voyages de Tarrant en Europe
Les attentats de Christchurch remontent au 15 mars 2019. Brenton Tarrant a mitraillé des fidèles rassemblés dans la mosquée Al Noor de Christchurch puis au centre islamique Linwood, assassinant 51 personnes au total et en blessant 49 autres. Brenton Tarrant a été condamné à la prison à vie.

Ce citoyen australien a laissé un manifeste islamophobe dans lequel il s’inspire de la thèse du « grand remplacement », popularisée par l’écrivain français d’extrême droite Renaud Camus. Il y motive son passage à l’acte, notamment par la défaite de Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle de 2017.

Brenton Tarrant tient en grande estime les militants de Génération identitaire, comme « l’Obs » l’a montré dans son enquête, qui met en évidence ses voyages en France et en Europe. Il admire particulièrement Martin Sellner, leader de Génération identitaire en Autriche – a qui Tarrant a viré 1 500 euros – et figure de proue en Europe de cette mouvance. Le tueur est aussi passionné par les Balkans et par la guerre en Yougoslavie.

GI dissous en conseil des ministres
Ce mercredi, c’est en raison de son « idéologie xénophobe » que Génération identitaire a été dissous en conseil des ministres. « Cette association et certains de ses militants doivent être regardés comme tenant un discours de haine incitant à la discrimination ou à la violence envers des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion », a justifié le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dans le décret de dissolution. De plus, a-t-il ajouté, « par sa forme et son organisation militaires », GI « peut être regardée comme présentant le caractère d’une milice privée ».

La dissolution de Génération identitaire intervient alors que le ministère de l’Intérieur a, ces derniers mois, obtenu celle de trois associations proches de la mouvance islamiste (CCIF, BarakaCity, et le collectif Cheikh Yassine) dans le sillage de l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020, et de celle du groupe ultranationaliste turc des Loups gris.

nouvelobs

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: