13:40 - March 16, 2021
Code de l'info: 3476103
Téhéran(IQNA)-La résistance exemplaire du peuple yéménite, au cours des six dernières années, contre l'agression et les complots de l'axe américano-saoudien, comme l'a souligné le dirigeant révolutionnaire yéménite, est le résultat de l'adhésion de la nation yéménite aux principes coraniques présentés par le martyr Seyed Hussein Badruddin al-Houthi.

Le dirigeant d'Ansar al-Houthi, Sayed Abdul Malik Badruddin al-Houthi, à l'occasion de l'anniversaire du martyre de Sayed Hussein Badruddin, fondateur et ancien dirigeant d'Ansar al-Islam, et frère du dirigeant actuel, a exposé les principes du plan coranique contre les complots des étrangers, et déclaré : « Hussein Badruddin al-Houthi a défini une politique claire pour le mouvement de l’Oummah islamique et a jeté les bases d’une révolution aux niveaux économiques, politiques, médiatiques et sociaux.

Le plan coranique, en tant que plan culturel, intellectuel et de civilisation, a été en mesure de fournir une compréhension globale du discours coranique afin que le Coran puisse être utilisé dans la réalité comme un mode de vie, qui encourage l’Oummah et la renforce contre les dangers. Ce plan coranique a émergé pour contrer les attaques omniprésentes des ennemis de l’Oummah islamique.

Le martyr Badruddin al-Houthi faisait partie de ceux qui ont présenté ce plan avec le pouvoir de la foi et le sens des responsabilités devant Dieu, Tout-Puissant, car il était conscient du danger que représentent les États-Unis et Israël pour la nation. Ce projet coranique présente de grands avantages. Le plus important est qu'il est compatible avec la foi du peuple yéménite et de l’Oummah, et est basé sur le Saint Coran, à une époque où certains proposent des projets qui ne sont pas compatibles avec l'identité de l’Oummah.

Le plan coranique est conforme à la foi de la nation islamique et n'appartient pas à une religion, à un groupe ethnique, à une région ou à un groupe social particulier mais à tous les musulmans et même au monde. Dans ce plan, l’Oummah islamique renforce sa relation avec Dieu et bénéficie de son aide. Ce plan a une grande importance spirituelle et est une source de foi unique, et une nécessité pour faire face au défi des États-Unis et d’Israël.

La conscience religieuse à travers la compréhension du Saint Coran, est une nécessité pour éviter les déviations, car elle dénonce les ennemis et leurs complots. Le Saint Coran renforce la nation pour faire face aux attaques des étrangers. Les actions pratiques dans le cadre du projet coranique, étaient des actions sages car elles se concentraient sur la mobilisation des capacités internes et le relèvement du moral de la nation pour résister au véritable ennemi, en renforçant le front interne et en dénonçant ses mensonges. Le plan coranique trace des chemins spécifiques pour la renaissance de la nation dans tous les domaines, et transforme les défis en opportunités de soulèvement et de révolution.

Ce plan coranique, présenté dès le début, a prouvé son utilité et son succès, malgré les défis auxquels il est confronté et le manque de moyens pour sa mise en œuvre. Le plan coranique n'attendait aucun soutien étranger et le martyr Hussein Badruddin al-Houthi n'avait rien reçu d'aucune partie étrangère lorsque le plan a été présenté.

Le plan a également joué un rôle clé dans la lutte contre la guerre d’influence, et est également connu pour sa résistance et sa stabilité face aux attaques sécuritaires. L’un des signes clairs du succès du plan coranique du martyr Hussein Badruddin Al-Houthi, est la stabilité, la survie et la croissance de ce plan, malgré les défis et les attaques graves de l'intérieur et de l'extérieur, et sa capacité de protéger les positions du peuple yéménite contre les tentatives des ennemis d'imposer une tutelle étrangère au Yémen et une agression étrangère ».

Le martyr Hussein Badruddin al-Houthi, du nom complet Sayed Hussein Tabatabai Houthi, était le fils de l’Allamah Sayed Badruddin Tabatabai Houthi, chef des chiites yéménites Zaïdistes. En plus d'enseigner les sciences religieuses à la jeunesse, il s'est rebellé contre les États-Unis qui avaient déployé leurs forces militaires et de sécurité sur le sol yéménite, sous prétexte de lutter contre le terrorisme et al-Qaïda. Le martyr Hussein Badruddin al-Houthi a été assiégé après plusieurs mois de djihad en septembre 2004 (26 Rajab 1425), quand lui et un groupe de ses compagnons s’étaient rendus dans les montagnes, pour réciter la prière de Komeil.

Le gouvernement yéménite n'a pas remis son corps et l'a conservé dans la prison centrale de Sanaa pour empêcher la propagation de ses idées révolutionnaires. Après l'éviction d'Ali Abdullah Saleh, le nouveau gouvernement yéménite a remis son corps à sa famille après 10 ans. Les restes de son corps ont été enterrés à Saada, en présence d'une grande foule en 1992.

3959768

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: