10:53 - April 13, 2021
Code de l'info: 3476339
Téhéran(IQNA)-« Les dirigeants musulmans d'Australie craignent une montée des actes islamophobes à la veille du mois sacré du Ramadan », a déclaré Al-Quds Al-Arabi.
Ali Qadri, directeur de la mosquée Holland Park de Brisbane en Australie, une des plus anciennes mosquées du pays, a mis en garde contre la répétition d'incidents comme celui de l'attaque de la mosquée Al-Noor en Nouvelle-Zélande en 2019, affirmant que les fidèles de la mosquée de Brisbane sont généralement attaqués par des voitures qui passent ou subissent des insultes racistes.
 
La mosquée de Brisbane n'est pas la seule mosquée du pays confrontée à des actes islamophobes. Une étude de l'Université Charles Street a révélé que 75% des mosquées interrogées avaient subi des attaques racistes entre 2014 et 2019, des actes de sabotage, des attaques contre des fidèles, l’écriture de slogans racistes sur les murs et des insultes verbales sur Internet.
 
« Les crimes de haine sont devenus monnaie courante et de nombreuses personnes, en particulier les femmes voilées, ont peur d'être attaquées par des racistes lorsqu'elles quittent leur domicile. Le mois sacré du Ramadan commence cette semaine et est un temps de paix et d'adoration mais c’est pendant le Ramadan de 2019 que la mosquée d’Holland Park a subi la pire attaque. Les racistes ont provoqué la peur et la panique parmi les musulmans, en écrivant des des slogans racistes qui ont causé l'attaque contre la mosquée de Nouvelle-Zélande.  En 2017, les racistes ont semé la peur et la panique parmi les élèves et leurs familles, en plaçant une tête de cochon ensanglantée devant le Collège islamique de cette ville. Avec la réouverture des mosquées, de nombreux musulmans craignent d’y aller à cause de la pandémie et d’une répétition des actes islamophobes », a déclaré Qadri.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: