9:47 - April 16, 2021
Code de l'info: 3476360
Téhéran(IQNA)-Le mouvement de résistance islamique en Palestine, le Hamas, a affirmé, mardi soir 13 avril, que les mesures adoptées par la police d’occupation israélienne dans la mosquée Al-Aqsa le premier jour du mois béni du Ramadan révèlent le mépris sioniste pour les sentiments des musulmans de par le monde.

Le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré dans un communiqué que « la police d’occupation a coupé les fils des haut-parleurs de la mosquée Al-Aqsa et interdit de lever l’appel à la prière du soir le premier jour du mois de Ramadan ».
 
Et d’ajouter : « Ces actes constituent une agression raciste contre les lieux saints et une violation de la liberté de culte et de toutes les lois et normes humaines ».
 
Dans ce contexte, le mufti de la ville sainte d’AlQuds occupée et le prédicateur de la mosquée d’AlAqsa, cheikh Mohammad Houssein, a appelé les pays du monde arabe et islamique à intervenir pour arrêter les agressions de l’occupant israélien et de ses colons à l’encontre des lieux saints islamiques.
 
Cheikh Houssein a également affirmé que « les autorités d’occupation ont forcé les portes d’un minaret et empêché l’appel à la prière en endommageant les haut-parleurs tout en confisquant les repas de rupture du jeûne que distribuent les fidèles dans la mosquée d’AlAqsa ».
 
Les autorités d’occupation, assure le mufti, « cherchent à provoquer les sentiments de tous les musulmans, notamment lors du mois sacré de Ramadan, et veulent imposer la politique du fait accompli aux Palestiniens dans la ville d’AlQuds au profit des colons extrémistes ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: