11:31 - May 09, 2021
Code de l'info: 3476624
Téhéran(IQNA)-L’adjoint du responsable de la section Coran et Etrat du ministère de la Culture et de l'Orientation islamique, a tenu une réunion virtuelle sur la traduction du Coran en russe et l’ethnographie coranique, en anglais, le 24 avril 2021, lors de la première exposition virtuelle du Saint Coran.

Ce webinaire spécialisé était animé par Mahmoud Vaezi, conseiller international au ministère de la Culture et de l'Orientation islamique, en présence du professeur Efim Rezvan, spécialiste de la culture islamique au Musée de Saint-Pétersbourg, chercheur coranique, rédacteur en chef de la Revue internationale de recherche sur les manuscrits orientaux « Manuscripta Orientalia » et professeur à la faculté des sciences islamiques de l’Université Stanford de Moscou, du Dr. Yahya Bouzarinejad, professeur assistant au département des sciences sociales islamiques de l’Université de Téhéran, et de Baharehollah Daneh, guide du Musée de la Révolution islamique et de la Défense sacrée.

Le professeur Efim Rezvan, se référant à son expérience dans le domaine de l'anthropologie, a déclaré : « J'ai passé toute ma vie à étudier le Coran. Nous essayons actuellement de créer un musée spécial à Saint-Pétersbourg pour initier le peuple russe à la culture islamique qui est très riche. Nous travaillons actuellement sur un projet de Musée coranique à Saint-Pétersbourg et de traductions du Coran en russe, sur la base des études d'ethnographie coranique ».

تأکید بر قوم‌شناسی قرآنی با مراجعه به تحقیقات علمی درباه کتاب مقدس

Faisant référence au domaine et à l'histoire de l'ethnographie biblique en Occident, il a ajouté : « Au cours de ces années, l'ethnographie biblique a rassemblé différentes approches que nous pouvons utiliser dans les études coraniques. L'ethnographie coranique n'est pas un domaine indépendant, certains points de vue sont basés sur les résultats des recherches menées par des chercheurs occidentaux et russes ces dernières années, et il est possible pour les érudits coraniques, d'utiliser l'expérience des érudits bibliques. Selon les résultats d'études spécialisées des années précédentes, l'ethnographie coranique est étroitement liée à l'étude de la langue coranique et de la culture saoudienne à l'époque du Prophète [as], et aux études sur le terrain en Arabie Saoudite. Les sources de recherche dans le domaine de l'ethnographie coranique en Russie, ont été les voyages de voyageurs d'Europe vers les pays arabes aux XVIII et XXème siècles. Ces voyageurs étaient parfois d'anciens officiers de l'armée soviétique qui apportaient en Russie des textes pour des études et des recherches, dont certains existent encore en Russie ».

تأکید بر قوم‌شناسی قرآنی با مراجعه به تحقیقات علمی درباه کتاب مقدس

Baharehollah Daneh a déclaré lors de cette réunion : « Aujourd'hui, l'ethnographie coranique est nécessaire et importante pour le monde islamique, et dans l'avenir elle pourra être utile pour les musulmans et les non-musulmans. Il semble que le professeur Rezvan ait utilisé moins de sources islamiques dans ses recherches. Il est préférable d'utiliser le commentaire d'Al-Mizan et les interprétations des premiers et deuxièmes siècles de l'Islam dans les recherches ».

تأکید بر قوم‌شناسی قرآنی با مراجعه به تحقیقات علمی درباه کتاب مقدس

Le Dr Yahya Bouzarinejad, professeur agrégé au Département des sciences sociales islamiques de l'Université de Téhéran, a déclaré : « Les recherches du Dr Rezvan sont des nouvelles recherches et si nous voulons résumer son article, nous dirons que le Coran est un reflet de l'époque et de la culture préislamiques, autrement dit, un reflet de la langue et de la culture avant l'Islam. Dans les recherches du Dr Rezvan, une attention particulière a été accordée à la poésie, ce qui indique que la culture préislamique s’intéressait à la poésie. Enfin, le Dr Rezvan estime que pour traduire le Coran, il vaut mieux ne pas prêter attention aux interprétations et s’intéresser davantage à l’étude des tribus préislamiques ».

3968069

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: