9:32 - May 18, 2021
Code de l'info: 3476733
Téhéran(IQNA)-L’Union des démocrates musulmans français présentera une liste aux élections régionales en Bretagne.

Cette liste, baptisée « Tous unis contre l’islamophobie, agir pour ne pas subir » sera menée par un Rennais, Kamel Elahiar. Ce mouvement politique, classé par les Préfets de « communautaire » aux municipales en 2020, a été créé en 2012 par Nagib Azergui, un ingénieur marocain qui vit à Nanterre.


« L’union des démocrates musulmans Français (UDMF) a été fondée suite au constat tragique que le Musulman ​était devenu un argument électoral majeur et récurrent dans la vie politique de notre pays ». C’est ainsi que Nagib Azergui, un ingénieur d’origine marocaine qui vit à Nanterre, présente, sur son site internet son mouvement politique créé en 2012.

L’UDMF présentera pour la première fois en Bretagne une liste aux élections régionales. La liste, baptisée Tous unis contre l’islamophobie, agir pour ne pas subir ​sera menée par un Rennais, Kamel Elahiar, qui se présente également en binôme aux élections départementales à Rennes.

« Le musulman est devenu un argument électoral »
Nagib Azergui rappelle, sur son site : crise sanitaire ou économique, accroissement de la dette publique, explosion du chômage et des inégalités, délocalisation, exil fiscal, précarité, logement, insécurité…. voici au bas mot les problèmes de fond qui nous touchent tous, et qui devraient être les premières préoccupations de nos dirigeants. Cependant, le musulman reste l’unique sujet, tant économique que sociétal, de la classe politique française.

Le parti se dit non confessionnel, laïc et profondément républicain​. Il milite pour l’autorisation du port du voile à l’école et demande le droit de vote des étrangers extracommunautaires aux élections locales.

Débat sur le communautarisme
Il s’attaque aussi au RN qui « vend, à la surenchère, la peur et le danger des musulmans. Il a islamisé tous les sujets […] Voilà pourquoi, il est temps de s’occuper des problèmes qui minent véritablement notre cohésion nationale en dés-islamisant ​tous ces débats stériles ». Le candidat RN aux régionales en Bretagne, Gilles Pennelle, a d’ailleurs réagi sur Twitter ce lundi 17 mai soir en dénonçant l’arrivée d’une liste « communautariste ».

En mars 2020, avant les élections municipales, les préfets avaient répertorié les listes de l’UDMF comme communautaires​. Le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, avait demandé l’interdiction des listes dites communautaires lors de ces élections municipales. Le chef de file des LR au Sénat, Bruno Retailleau avait déposé une proposition de loi allant également dans ce sens.

Nagib Azergui compare son mouvement au parti chrétien-démocrate de l’ex-ministre Christine Boutin. Il dénonce tous ceux qui l’accusent de présenter des listes communautaires.

ouest-france

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: