11:08 - July 03, 2021
Code de l'info: 3477233
Téhéran(IQNA)-Sinan, célèbre architecte ottoman, a conçu la magnifique mosquée Sulaymānīyah pour l'un des plus grands sultans ottomans de l’époque.

Bien que ces structures semblent plus simples que Sainte-Sophie, elles se ressemblent car elles ont le même architecte. La mosquée Sulaymānīyah a été construite sur l’ordre du sultan Soliman, dixième roi ottoman, et a été inaugurée le 15 octobre 1557.

Cette mosquée et ses bâtiments latéraux ont conservé leur splendeur pendant des siècles, et la mosquée Sulaymānīyah est considérée comme l'un des symboles de la ville historique d'Istanbul.

Beaucoup pensent que cette mosquée est le monument historique le plus important de l'Empire ottoman. La construction de la mosquée Sulaymānīyah et des écoles et bibliothèques environnantes a commencé en 1550 et s'est achevée sept ans plus tard.

Selon le récit d'Ibrahim Pachvi, historien de la période ottomane, environ 3 200 kilogrammes d'or ont été consacrés à la construction de cette mosquée et de ses dépendances, et 3 523 ouvriers ont été engagés dans sa construction.

La construction de la mosquée et du complexe Sulaymānīyah d’Istanbul a été achevée après sept ans, et la mosquée a été inaugurée le 15 octobre 1557, en présence du sultan Soliman, le Magnifique, et de représentants du gouvernement de l'époque. Une clé de la mosquée a été offerte par le sultan Soliman, à l'architecte Sinan.

La bibliothèque Sulaymānīyah est l'une des bibliothèques les plus riches au monde. Selon les premières estimations, cette bibliothèque posséderait entre 90 000 et 120 000 manuscrits dont environ 60 000 à 70 000 en arabe, 25 000 à 30 000 en turc ottoman et 12 000 à 15 000 en persan, ainsi que certains manuscrits dans d’autres langues.

La mosquée possède également un musée qui abrite des ustensiles ménagers en porcelaine et en métal, des instruments de calligraphie, des chaises en bois, des gants et des briques de bains publics. Dans la section intitulée "Reliques sacrées", il y a des objets attribués au Saint Prophète de l'Islam (psl). Par exemple, des objets personnels tels que des turbans, des vêtements et des sandales qui lui auraient appartenu. Des exemplaires du Saint Coran datant de l’époque du Prophète (psl) et des vêtements attribués à Hazrat Zahra (sa) et aux Ahl al-Bayt (as) font également partie des centaines d'œuvres historiques précieuses de ce musée.

3979566

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: