8:13 - July 24, 2021
Code de l'info: 3477437
Téhéran(IQNA)-D'autres victimes du scandale de piratage du logiciel malveillant Pegasus ont été révélées. Les numéros de téléphone de plusieurs militants musulmans britanniques de premier plan sont apparus dans une liste divulguée de piratages réussis par le logiciel espion de fabrication israélienne.

Selon PressTV, la liste comprend Raghad Altikriti de l'Association musulmane de Grande-Bretagne, Mohammed Kozbar de la mosquée de Finsbury Park, la baronne Pola Uddin et Anas Altikriti de la Fondation Cordoba.

Raghad Altikriti soupçonne qu'il a été piraté par des agents des Émirats, à cause de ses critiques passées du régime. Au moins 400 citoyens britanniques ont été ciblés par des régimes étrangers utilisant Pegasus. Pourtant, le n°10 est resté étonnamment silencieux sur la question.

Les Émirats arabes unis ont jusqu'à présent refusé de répondre aux accusations, mais ils ne sont que l'un des 40 régimes qui utilisent le service d'espionnage israélien. La vraie question pour les victimes britanniques est la suivante : les services secrets britanniques savaient-ils que les citoyens étaient espionnés et, sinon, comment cet échec aurait-il pu se produire ?

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: