15:48 - July 30, 2021
Code de l'info: 3477505
Téhéran(IQNA)-C'est la confusion la plus totale : un petrolier israélien escorté par la Royal Navy aurait été attaqué jeudi soir en mer d'Oman. Il s'agit de Mercer Street qui aurait été visé à 280 km du port d'Al Daqam en mer d'Oman.

Comme les autres attaques contre les pétroliers israéliens ces 4 deniers mois, le bâtiment appartient à l'homme d'affaires israélien, Eyal Ofer qui ayant quitté la Tanzanie faisait route en direction des Emirats. Il s'agit du second pétrolier Israël en un peu plus d'un mois à avoir été visé dans zone; le premier ayant été CSAV Tyndall. Plus amples informations restent à être communiquées; l'essentiel étant toutefois que le pétrolier semble avoir été sous escorte britannique. Le communiqué de la marine britannique porte l'empreinte d'une totale confusion.

« Une société de gestion du transport maritime présidée par un milliardaire israélien a reconnu plus tard qu'un pétrolier qu'elle supervisait avait été pris pour cible lors de l'assaut mais elle a insisté sur le fait que le navire avait un propriétaire japonais », indique l’AP.

Selon la même source, « les responsables israéliens n'ont pas immédiatement reconnu l'attaque mais, elle survient dans un contexte de tensions accrues entre Israël et l'Iran ».

D'autres navires israéliens ont également été ciblés ces derniers mois.

Une brève déclaration initiale des Opérations commerciales maritimes de l'armée britannique au Royaume-Uni a indiqué qu'une enquête était en cours sur l'incident; incident décrit comme s'étant produit tard jeudi soir, juste au nord-est de l'île omanaise de Masirah. L'emplacement est à plus de 300 kilomètres (185 miles) au sud-est de la capitale d'Oman, Mascate.

La déclaration ne porte pas plus de détails, à part le fait de dire que l'on soupçonne que l'attaque n'implique pas de piraterie. Plus tôt jeudi, le groupe militaire britannique avait déclaré qu'il enquêtait sur un autre incident inexpliqué dans la même région, mais sans plus de précisions aussi.

Plus tard vendredi, le ministère britannique de la Défense a identifié la nationalité des propriétaires du navire mais, elle n'a pas dit davantage. Zodiac Management, basé à Londres, qui fait partie du groupe Zodiac du milliardaire israélien Eyal Ofer, a publié une déclaration affirmant que le navire était le pétrolier Mercer Street battant pavillon libérien et appartenant à des Japonais.

Les informations contradictoires fournies par l'armée britannique et Zodiac Management n'ont pas pu être clarifiées dans l'immédiat. Ils ont qualifié l'attaque de « piratage », sans donner de détails.Il est utile de rappeler que la piste de la piraterie avait été écartée dans un premier temps.

« Au moment de l'incident, le navire se trouvait dans le nord de l'océan Indien, voyageant de Dar es Salam à Fujaïrah sans aucune cargaison à bord », indique le communiqué du ministère britannique de la Défense.

Les données de suivi par satellite de MarineTraffic.com ont montré que le navire se trouvait près de l'endroit où les autorités britanniques ont déclaré que l'attaque avait eu lieu.

Oman n'a pas reconnu l’attaque et les responsables n'ont pas répondu aux demandes de commentaires. La 5e flotte de la marine américaine qui patrouille au Moyen-Orient, n'a pas répondu à une demande de précision.

presstv

 

Tags: Israel ، navire ، frappe ، ،
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: