10:43 - August 04, 2021
Code de l'info: 3477571
Téhéran(IQNA)-Alors que de nombreuses entreprises ont prospéré dans le développement de logiciels éducatifs depuis l'épidémie de Covid-19 et la demande importante d'éducation en ligne, un des plus grands problèmes de cette méthode d'éducation alternative est l'accès inégal des élèves aux systèmes d'enseignement et l’existence d’une « fracture numérique » à la fin de l’épidémie.

C'est un sujet préoccupant pour la communauté internationale, et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a écrit dans un récent tweet : « Les écoles de 156 millions d'élèves sont toujours fermées en raison de l'épidémie de Coronavirus, et 25 millions d’élèves pourraient ne jamais retourner à l'école. Pour améliorer la situation, il est nécessaire d'investir dans l'apprentissage numérique et un système éducatif approprié pour l'avenir ».

Avant l'épidémie de Covid-19, le développement des technologies de l'éducation (edtech) avait connu une forte croissance et les investissements mondiaux dans ce domaine en 2019, avaient atteint 18,66 milliards de dollars. Ce marché de l'éducation en ligne devrait atteindre 350 milliards de dollars d'ici 2025.

En réponse à la demande importante apparue depuis l'épidémie de Covid-19, de nombreuses entreprises de logiciels éducatifs ont introduit de nouveaux services ou étendu leurs précédents services.

نگاهی به تاثیرات و چالش‌های آموزش در دوران کرونا

BYJU'S est une société fondée à Bangalore, en Inde en 2011, d'éducation en ligne et est désormais, la société de développement de technologies éducatives la plus importante au monde. Selon Mrinal Mohit, PDG de l'entreprise, depuis l'annonce des cours gratuits du programme « Think and Learn » de l'entreprise, BYJU a vu une augmentation de 200% du nombre d'étudiants utilisant ses services.

En Chine, Tencent a accueilli environ 250 millions d'étudiants à temps plein, en ligne, jusqu'à la mi-février, à la suite de l’ordre du gouvernement chinois de fermer les établissements d'enseignement. Cela a conduit au « plus grand mouvement en ligne » de l'histoire de l'éducation, avec environ 730 000 personnes et 81 % des élèves fréquentant les cours de l'école en ligne Tencent K-12 à Wuhan.

D'autres entreprises renforcent leurs capacités d'offre en magasin et éduquent les enseignants et les étudiants. Par exemple, le Lark Research Group basé à Singapour, en partenariat avec ByteDance, a fourni un temps de vidéoconférence illimité aux enseignants et aux étudiants. La société a introduit d'autres fonctionnalités telles que la traduction automatique, la correction simultanée des projets et la planification intelligente du calendrier. Pour fonctionner rapidement et assurer une connexion sécurisée aux applications, Lark a amélioré son infrastructure mondiale de serveurs et ses capacités d'ingénierie.

Aux États-Unis, la Los Angeles Schools Association et PBS SoCal/KCET ont collaboré pour fournir des programmes d'éducation avec des canaux distincts, axés sur l'âge, et un large éventail d'options numériques.

نگاهی به تاثیرات و چالش‌های آموزش در دوران کرونا

Au Royaume-Uni, des géants médiatiques comme la BBC, ont intensifié leurs programmes de formation. Bitesize Daily lancé le 20 avril, propose 14 semaines d'éducation pour les enfants du Royaume-Uni, avec la participation de célébrités comme le footballeur de Manchester City, Sergio Aguero, qui assure une partie de l’enseignement.

L'un des plus gros problèmes de l'enseignement en ligne est l'accès inégal des personnes aux systèmes d'enseignement. Par exemple, dans certains pays qui ont des problèmes structurels et infrastructurels dans le domaine de l'Internet et des réseaux, les gens n'ont pas un accès égal à l'éducation en ligne, et dans les zones moins développées et défavorisées peuvent avoir des difficultés à accéder à ces services, ou même en être complètement privés.

Si 95 % des élèves en Suisse, en Norvège et en Autriche, utilisent des ordinateurs à l'école, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), seuls 34 % des élèves en Indonésie, peuvent le faire.

Aux États-Unis, il y a aussi un écart important. Selon les statistiques, presque tous les jeunes de 15 ans des familles aisées ont des ordinateurs et 25 % de la classe défavorisée n'y ont pas accès. Cela a conduit certains experts à mettre en garde contre ce qu'ils appellent la "fracture numérique" après le Covid 19. L'apprentissage en ligne prend 40 à 60 % moins de temps qu'une salle de classe traditionnelle, car les étudiants peuvent apprendre à leur propre rythme, revenir en arrière et relire, sauter ou accélérer les sujets souhaités, cependant, l'efficacité de l'éducation en ligne, varie selon les groupes d'âge.

L’épidémie de Covid-19 a affecté de nombreux secteurs y compris celui de l'éducation, et les effets de cette maladie peuvent durer des années. Il semble que le domaine de l'éducation qui a subi des changements fondamentaux avec le Covid-19, trouvera une nouvelle place dans le monde post-Covid.

3987963

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: