8:34 - August 08, 2021
Code de l'info: 3477600
Téhéran(IQNA)-Les Taliban poursuivent leur offensive en Afghanistan, où ils ont pris, samedi, le contrôle de Sheberghan, capitale de Jawzjan, dans le nord-ouest du pays, selon Qader Malia, vice-gouverneur de cette province. Il s'agit de la deuxième capitale provinciale à tomber aux mains des insurgés en moins de 24 heures.

Les Taliban se sont emparés, samedi 7 août, de la ville de Sheberghan (Nord), deuxième capitale provinciale à tomber aux mains des insurgés en moins de 24 heures et depuis le début du retrait définitif des forces étrangères d'Afghanistan en mai.

"Malheureusement les Taliban se sont emparés de la ville de Sheberghan", a indiqué à l'AFP Qader Malia, vice-gouverneur de la province de Jawzjan, dont Sheberghan est la capitale, ajoutant que "les forces (afghanes) et les responsables ont fui vers l'aéroport".

La province de Jawzjan est le bastion du maréchal Dostom, puissant dirigeant de milice ouzbek, réputé pour sa loyauté changeante et sa barbarie.

Si son bastion de Sheberghan devait rester aux mains des Taliban, ce serait un nouveau revers pour le gouvernement qui a récemment fait appel aux anciens chefs de guerre et à diverses milices pour tenter d'endiguer l'avancée des insurgés.

Les Taliban se sont rendus maîtres, vendredi, d'une première capitale provinciale, Zaranj (sud ouest), sans réelle résistance des forces afghanes, déjà occupées à défendre plusieurs autres capitales provinciales à travers le pays.

Des offensives dirigées sur les grandes villes

Un conseiller du maréchal Dostom a confirmé la chute de Sheberghan. "Les forces de sécurité et les responsables se sont retirés dans une zone située à environ 20 km de la ville. Ils s'étaient déjà préparés, notamment en y transférant assez de munitions pour se défendre face à une attaque des Taliban", a-t-il précisé.

Ehsan Niro, un porte-parole de M. Dostom, a cependant assuré que des miliciens continuaient de combattre les Taliban aux abords de la cité.

Les Taliban se sont emparés, ces trois derniers mois, de vastes territoires ruraux, et dirigent désormais leurs offensives sur les grandes villes, encerclant plusieurs capitales provinciales, dont Kandahar et Hérat, deuxième et troisième villes les plus peuplées du pays.

Malgré la détérioration de la situation, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré, vendredi, que le président Joe Biden estimait toujours que retirer les troupes américaines après vingt ans de guerre était une bonne décision.

Les États-Unis ont toutefois intensifié leurs frappes aériennes et le commandant Nicole Ferrara, porte-parole du Commandement central de l’armée américaine, a déclaré samedi à l’AFP : "Les forces américaines ont procédé ces derniers jours à plusieurs frappes aériennes pour défendre nos partenaires afghans."

Avec AFP

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: