10:46 - August 15, 2021
Code de l'info: 3477683
Téhéran(IQNA)- En la 1455e année suivant la révélation du Saint Coran, un plan coranique baptisé « 1455 » a commencé en Iran le samedi 26 juin.

Le plan coranique est organisé chaque année en été dans le but de promouvoir la mémorisation du Livre Saint et de diffuser la culture et les enseignements coraniques dans la société.

Dans le cadre de ce plan, chaque semaine, des versets du Coran avec des thèmes spéciaux sont sélectionnés et leurs interprétations sont discutées dans divers programmes de télévision et de radio.

Ensuite, un concours est organisé sur les leçons et les discussions.

Voici une interprétation des versets 17 et 18 de la sourate Balad du Saint Coran, donnée dans le « plan coranique de 1455 »:

ثُمَّ كَانَ مِنَ الَّذِينَ آمَنُوا وَتَوَاصَوْا بِالصَّبْرِ وَتَوَاصَوْا بِالْمَرْحَمَةِ
17 Et c'est être, en outre, de ceux qui croient et s'enjoignent mutuellement l'endurance, et s'enjoignent mutuellement la miséricorde.
أُولَئِكَ أَصْحَابُ الْمَيْمَنَةِ
18 Ceux-là sont les gens de la droite

Ces versets évoquent certaines conditions comme la foi, l’encouragement à la patience et la recommandation mutuelle de compassion et d’humanité. Ceux qui peuvent passer les cols difficiles de la vie peuvent marcher et gagner dans les trois domaines de la foi, de la morale et de l'action.

En plus des bonnes actions, l'islam accorde également toute son attention aux croyances et aux intentions. Combien de personnes sont prêtes à fournir une aide financière et des services humanitaires mais ne sont pas prêtes à accepter la vérité !

La patience et la compassion ne sont pas des questions individuelles. Il est nécessaire que tous les croyants s'encouragent mutuellement à la patience et à la bienveillance, afin que l'atmosphère de la société islamique devienne agréable et que les liens dans la société, se renforcent.

Les vertueux recevront « leur dossier » de la main droite, le Jour de la Résurrection, ce qui sera un signe de leur bonheur. Ce sont des personnes bénies dont l'existence aura été une source de bénédictions pour elles-mêmes et pour les autres.

Habituellement, après la foi, ce sont les bonnes actions qui sont évoquées dans le Coran, mais ici, ce sont la patience et la bonté, comme si ces deux injonctions étaient équivalentes.

Deux points peuvent être déduits à savoir qu’il ne suffit pas de savoir, mais que parler et écouter sont également des actes importants, ainsi que la gratitude pour les bénédictions des yeux et les révélations divines. Les conseils aux autres sont une façon de manifester sa gratitude pour les bénédictions de la langue.

La patience fait ici référence à la patience dans l'obéissance aux commandements de Dieu et la miséricorde fait référence à l'amour pour la création de Dieu. Nous savons que la base de la religion est la relation avec le Créateur et la création, et la patience et la persévérance sont les racines principales de l’obéissance, de la servitude et de l’abandon du péché et de la rébellion.

L’Imam Ali (as) a déclaré :
« اَلصَّبْرُ ثَلاَثَةٌ اَلصَّبْرُ عَلَى اَلْمُصِيبَةِ وَ اَلصَّبْرُ عَلَى اَلطَّاعَةِ وَ اَلصَّبْرُ عَنِ اَلْمَعْصِيَةِ »
La patience a trois niveaux, la patience dans l'adversité, la patience dans l'obéissance et la patience dans le rejet du péché. (Tahf al-Aqool p. 206)

Le Guide Suprême de la Révolution a dit, en ce qui concerne l’encouragement à la justice et à la patience : « Si les gens s’encouragent à la patience et à la perspicacité dans la société, cette société ne sera pas facilement soumise aux mouvements de l'ennemi. Mais si ces encouragements qui sont la chaîne de protection des croyants, s’affaiblissent, la société connaitra certainement des dommages... L'ennemi essaie de briser cette volonté de droiture et de patience parmi les croyants... C'est très dangereux car les gens, sans ces conseils, se sentiront seuls et découragés ».

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: