10:38 - September 22, 2021
Code de l'info: 3478101
Téhéran(IQNA)-Le 21 septembre était la Journée mondiale de la paix dans le monde.

L'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que ce jour renforcerait les espoirs de paix, en observant 24 heures sans violence et 24 heures de cessez-le-feu.

D'autres problèmes, tels que les cessez le feu provisoires dans les zones de guerre pour accéder à l'aide humanitaire, et les efforts pour prévenir les conflits dans les zones tendues, sont abordés ce jour-là.

Pour ouvrir la journée, la cloche de la paix de l'ONU sonne à son siège (à New York). Cette cloche a été fabriquée avec des pièces de monnaie offertes par des enfants de tous les continents, à l'exception de l'Afrique, avec l’inscription : « Vive la paix absolue dans le monde », et sera remise au Japon en guise de « rappel du coût humain de la guerre ».

La plupart des organisations gouvernementales et non gouvernementales organisent des cérémonies à cette occasion. En 2006, le secrétaire général de l'époque, Kofi Annan, avait fait sonner la cloche de la paix pour la dernière fois pendant sa présidence. En 2008, lors de la Journée mondiale de la paix, un cessez-le-feu a été instauré en Afghanistan. En 2020, le Réseau d'information « Culture of Peace » a organisé 159 événements dans des villes nord-américaines (Canada et États-Unis). 168 événements ont eu lieu en Union soviétique, 274 événements dans des pays européens, 35 événements en Afrique, 33 événements en Asie de l'Est, 29 événements dans 16 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, et 19 événements dans 10 pays arabes et du Moyen-Orient.

Au Japon, en plus de la Journée mondiale de la paix, un événement similaire aussi appelé « Journée de la paix » a lieu le 6 août à 8h15, jour et heure où Hiroshima a été détruite par une bombe atomique larguée par les Etats-Unis.

En Chine, la Journée mondiale de la paix célèbre le rôle du pays dans les échanges culturels, en particulier le rôle historique de la Route de la soie, et la « China World Peace Foundation » et la « Beijing International Peace Culture Foundation » organisent des cérémonies.

En Tunisie, l'événement est devenu très important ces dernières années, et l'année dernière, à cette occasion, une cérémonie a été organisée à l'Institut national du patrimoine (INP), en coopération avec l'Agence de promotion du patrimoine et des activités culturelles (AMVPPC), dans cinq musées tunisiens.

En Colombie, qui a connu des années de guerre civile, la Journée mondiale de la paix a été célébrée l'année dernière, par une marche, appelant le gouvernement à respecter les accords de La Havane et à mettre fin à la violence dans le pays.

L'Iran a été l'un des pays leaders dans le domaine de la paix dans le monde, et l'a montré, en créant un Centre de Dialogue des civilisations en 1998. Le but de ce centre était de « coordonner les activités de toutes les organisations gouvernementales et non gouvernementales pour le développement du dialogue des civilisations. En décembre 2005, l'Organisation de la culture et des relations islamiques a fusionné les deux centres des religions et des civilisations sous le nouveau nom « Centre pour le dialogue des religions et des civilisations » avec l’organisation de réunions internationales, l'accueil de délégations religieuses, la traduction de revues religieuses et la création d'une bibliothèque spécialisée des religions.

Cette année, comme les années précédentes, les Nations dans leur message, ont mis l'accent sur la question de la paix et déclaré : « « Chaque année, la Journée mondiale de la paix est célébrée dans le monde le 21 septembre. En 2021, alors que nous nous remettons de la pandémie de COVID-19, nous devons réfléchir de manière créative et collective, à la façon d'aider le monde à être meilleur, plus juste, plus inclusif, plus durable et plus sain. En avril 2021, plus de 687 millions de doses de vaccin COVID-19 ont été injectées dans le monde, alors que plus de 100 pays n'ont pas encore reçu une seule dose de vaccin. Les personnes impliquées dans des conflits, sont particulièrement victimes du manque d'accès aux soins de santé. En réponse à la demande du Secrétaire général d'un cessez-le-feu mondial en mars dernier, en février 2021, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité, une résolution appelant les États membres à soutenir un « cessez-le-feu humanitaire continu » (en raison de problèmes humanitaires), dans les conflits locaux. La lutte mondiale doit continuer pour garantir que les personnes en conflit aient accès aux vaccinations et aux traitements vitaux. Le virus attaque tout le monde, peu importe où nous sommes ou ce en quoi nous croyons. Traiter avec cet ennemi commun de l'humanité devrait nous rappeler que nous ne sommes pas ennemis les uns des autres, et que pour échapper aux ravages de l'épidémie, nous devons faire la paix entre nous. Nous avons besoin d'une économie mondiale verte et durable, qui crée des emplois, réduit les émissions de gaz à effet de serre et crée une résilience au changement climatique. Nous vous invitons à vous joindre aux efforts de la famille des Nations Unies pour un monde plus juste et plus pacifique. Célébrez la paix en luttant contre la haine et en répandant la bonté et l'espoir face à cette épidémie ».

3997186

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: