10:46 - September 26, 2021
Code de l'info: 3478138
Téhéran(IQNA)-Le gouvernement irakien a publié une déclaration condamnant fermement la réunion d'Erbil, sur la normalisation des relations avec le régime sioniste. Dans un communiqué, le gouvernement irakien a qualifié cette réunion « d'illégale » et a déclaré « qu’elle ne représentait pas l’opinion des Irakiens ».

« Certaines personnalités tentent de faire croire que ces réunions sont organisées au nom des Irakiens alors que ce sont les positions des quelques personnes présentes. Il s’agit d’une tentative de perturber la situation générale en Irak, et de raviver les divergences entre les écoles, alors que les villes irakiennes souhaitent participer à des élections saines, justes et anticipées, conformes aux aspirations de la nation et d'ouvrir la voie nationale que souhaite le gouvernement. La normalisation des relations avec ce régime est rejetée par la Constitution irakienne, politiquement et juridiquement. Le gouvernement a clairement énoncé la ferme position historique de l'Irak en faveur de la cause palestinienne et des droits du peuple palestinien, dont le plus important est son droit à un État indépendant avec Jérusalem comme capitale, et condamne les agressions et l'occupation du régime israélien », déclare le communiqué.

Ammar al-Hakim, président du conseil suprême islamique d’Irak, leader du Mouvement de la sagesse nationale irakienne et chef de la coalition pour un « État fort en Irak », s'est opposé à toute invitation dans le pays, de représentant de ce régime et a condamné la tenue de conférences, de réunions et d'appels à l'intérieur de l'Irak, pour normaliser les relations avec le régime des occupants sionistes.

Plus de 300 Irakiens dont certains chefs tribaux, ont participé à une conférence dans la région du Kurdistan irakien, organisée avec le soutien du groupe de réflexion « Peace Communication Center » basé à New York, qui cherche à normaliser les relations entre Israël et le monde arabe.

4000079

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: