6:11 - December 01, 2021
Code de l'info: 3478916
Téhéran(IQNA)-Cheikh Ghazi Youssef Haninah, religieux sunnite de la ville libanaise de Saïda et chef du conseil d'administration de l'Association chaféite libanaise des oulémas, a souligné la nécessité d’une loi internationale interdisant toute provocation ayant pour but de créer des violences et de diviser les écoles islamiques.

Cheikh Ghazi Youssef Haninah, chef du conseil d'administration de l'Association chaféite libanaise des oulémas« Dieu, Tout-Puissant, a révélé l'Islam au Prophète Mohammad (psl) dont un des facteurs de pouvoir est l'unité qui garantit le pouvoir et la stabilité de l'ummah, et l'immunité de la nation. Le défi le plus dangereux à l'unité islamique consiste à s’engager dans les différends en jurisprudence, et à attirer le grand public sur ces sujets de controverses.

Ces questions doivent être étudiées dans les centres de recherches scientifiques et islamiques, et l'espace public des musulmans doit être un espace calme et serein. L’interprétation des textes religieux ne doit pas devenir un outil d'hostilité et de conflit.

C’est quelque chose que Dieu et Son Messager n'aiment pas. L’Imam Khomeiny a proposé le programme de l'unité islamique et a nommé la semaine, entre le douzième et le dix-septième jours du mois de Rabi al-Awal, à l’occasion de la naissance du Saint Prophète (psl), la semaine de l'unité islamique. Les médias sont nécessaires et font partie de la vie quotidienne.

Aujourd'hui, il existe des milliers de chaînes satellitaires dans le monde arabe. Malheureusement, certains médias sont devenus des outils de division plutôt que des moyens pour éduquer et guider l'humanité. La propagande de certaines chaînes satellitaires sur le Takfir, l'hostilité et les conflits entre musulmans, a causé de grandes pertes aux musulmans dans les pays de la région, notamment en Syrie, au Yémen et en Afghanistan.

Cela est arrivé suite à l'activité de chaînes satellitaires qui permettent de tuer le musulman de telle ou telle école. Aujourd'hui, dans le monde occidental, le racisme est interdit et ceux qui s’en rendent coupables à n'importe quel niveau, sont punis.

Cependant, nous, musulmans dans le monde islamique, nous n'a encore pris aucune mesure au niveau de l'Organisation de la coopération islamique ou au niveau de la Ligue arabe ou des assemblées qui existent dans de nombreux pays arabes et islamiques, pour empêcher qu’on verse le sang des musulmans. Ces dernières années, avec l’épidémie de Coronavirus, l'utilisation des réseaux sociaux a augmenté. Les responsables qui travaillent dans le domaine de l'unité islamique dans les pays islamiques, peuvent utiliser ces réseaux virtuels pour contrer les chaines satellitaires », a-t-il dit.

À la fin de la réunion, le président du conseil d'administration de l'Association des religieux libanais a remercié l'Agence iranienne de presse coranique (Iqna), pour ses efforts dans l’information coranique et a déclaré que l’Agence de presse pouvait améliorer ses activités dans le service au Saint Coran en étendant ses activités sur Facebook, Twitter et Instagram.

4010984

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: