11:41 - January 23, 2022
Code de l'info: 3479508
Téhéran(IQNA)-L’examen des plus anciens corans manuscrits en écritures Hejazi et kufi et les comparaisons effectuées entre les anciens manuscrits et les exemplaires actuels du Saint Coran montrent que la parole de Dieu est restée inaltérée.

Le plus ancien manuscrit du Coran au monde a été découvert en 2015 à l'Université de Birmingham. Ce manuscrit a été apporté à l'université par Hormoz Mingana, plus connu sous le nom d'Alphonse Mingana (1878-1937), théologien chaldéen, érudit et orientaliste.

Cette version se compose de deux pages du Saint Coran des sourates Kahf et Taha en écriture Hejazi. Les experts en science des manuscrits utilisant la datation au radiocarbone, ont estimé que cette version avait environ 1370 ans et avait été rédigée entre 568 et 645 après JC. 

نسخه‌های خطی قرآن گواهی بر حفظ کلام الهی از تحریف

La mission du Saint Prophète (psl) ayant commencé entre 610 et 632 après JC, cela signifie que le manuscrit a été rédigé par une personne qui vivait à l'époque du Prophète (psl), ou tout au plus, 70 ans après la  mission du Saint Prophète (PSL), et est un des plus anciens manuscrits coraniques. 

Les manuscrits du Coran, en particulier ceux de l'Université de Birmingham, sont les plus anciens au monde, et prouvent de façon indéniable que le Coran actuel est celui qui a été compilé à l'origine, et n'a jamais été déformé jusqu'à présent.

Les écritures ainsi que la date et le lieu d'écriture de ce manuscrit, sont différentes les unes des autres. Ce manuscrit a été écrit en deux écritures, Hejazi et Kufi, comme la plupart des manuscrits des premiers siècles. Les manuscrits de Sana'a, le codex Parisino-petropolitanus et les manuscrits de Tübingen sont écrits en écriture Hejazi.

Les manuscrits de Sanaa, les plus anciens manuscrits du Coran, ont été découverts au Yémen en 1972, lors de la restauration de la Grande Mosquée de Sanaa, et datent d'avant 671 après JC. Les manuscrits du Codex Parisino-petropolitanus sont conservés à la Bibliothèque nationale de France, à la Bibliothèque nationale de Russie et à la Bibliothèque du Vatican. Ces copies sont écrites sur du papyrus et des feuilles de palmier.

La collection faisait partie d’une collection de manuscrits coraniques de la mosquée Amr Ibn As au Caire, et a ensuite été achetée par l'orientaliste français, Jean-Louis Eslin de Cheville (1722-1872), consul de France au Caire de 1806 à 1816.

نسخه‌های خطی قرآن گواهی بر حفظ کلام الهی از تحریف

Les manuscrits de Tübingen ont été dévoilés en novembre 2014. L'Université de Tübingen a annoncé qu'elle possédait deux parties du Coran, datant selon l'expérience par radiocarbone (avec une précision d'environ 95 %), d’entre 649 et 675. Ces deux parties du Saint Coran sont écrites en écriture Hejazi et comprennent les versets 36 de la sourate Taha au verset 57 de la sourate Yasin, et une partie du verset 35 de la sourate Taha. 

Cependant le Mus'haf d'Uthman ou le Mus'haf de l'Imam est le plus ancien Coran complet. Bien que le manuscrit de Birmingham soit historiquement ancien, c'est le plus ancien Coran car il s’agit d’un manuscrit complet connu sous le nom de « Coran ottoman », « Coran de Samarkand » ou « Coran de Tachkent », conservé à la bibliothèque « Khast-e-Ima » de Tachkent, en Ouzbékistan. Cette version inspirée de l'ancien alphabet nabatéen, est écrite en caractères coufiques, écriture officielle de cette époque et l'une des plus anciennes écritures arabes datant de la fin du VIIe siècle après JC, au début de la montée de l'islam dans la ville de Kufa en Irak.

4030065

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: