10:31 - May 02, 2022
Code de l'info: 3480576
Téhéran(IQNA)-La conférence « Études coraniques en Algérie » avec un regard sur les interprétations passées et contemporaines, était la quatrième réunion organisée par l’Agence iranienne de presse coranique (IQNA), à l'occasion du Ramadan, en coopération avec le conseiller culturel iranien en Algérie.

Noor al-Din Abu al-Hayya, écrivain et chercheur coranique, a présenté son livre intitulé « La série de révélation et d'interprétation » et a déclaré : « Dans cette recherche, j'ai essayé de rapprocher la connaissance coranique de la connaissance des gens, de rendre l'interprétation facile et de présenter une littérature simple, dans laquelle j'ai également utilisé le style de dialogue, qui est courant dans la littérature et les récits coraniques. La collection « Al-Tanzil wa Al-Tawil » est divisée en deux parties, la première comprend 12 titres de livres et de recherches, où sont abordés des sujets généraux liés à la connaissance du Coran et de ses caractéristiques, dont huit livres ont été publiés à ce jour, et la deuxième partie est consacrée aux concepts thématiques et aux questions doctrinales, morales, jurisprudentielles et sociales, soulevées dans le Coran.

«ایران و قرآن» کتابی باارزش در مجموعه «التنزیل و التاویل» اثر مفسر الجزائری /آماده فقط عکس هاش رو ندیدم/

Le livre « Le Coran et les distorsions des incroyants » traite des superstitions qui existent à propos de la religion et du Coran, des grandes erreurs qui se sont produites dans l'interaction avec le Saint Coran, chez certains musulmans qui au lieu de méditer sur les objectifs, les messages et les intentions du Coran, ont donné beaucoup de valeur à certaines sciences marginales, et n'ont pas réussi à comprendre véritablement les versets du Coran. Le livre « Al-Bayan Al-Shafi'i » traite du miracle de l'harmonie et de la musique du Saint Coran. Dieu a utilisé des méthodes belles, claires et uniques, dans la langue du Coran, que personne ne peut imiter. Dans ce livre, tout ce qui concerne la rhétorique et le langage coraniques et sa beauté est présenté.

Il faut dire que seuls la République islamique d'Iran, l'Irak et le Liban ont soutenu mon livre qui n’a pas reçu beaucoup d'attention à l'intérieur de l'Algérie. En Iran, les centres islamiques, les universités et les instituts scientifiques apprécient les nouvelles interprétations. Tous les volumes de ma collection de recherche qui ont été préparés jusqu'à présent, ont été placés sur le site et les personnes intéressées peuvent les télécharger et les imprimer ».

پنجشنبه آماده / از تبدیل مفاهیم قرآنی به روایات داستانی تا شبهه‌زدایی از خرافات به اسم دین + فیلم

Nora Farhat, l'épouse d'Abu al-Hayya, professeure de mathématiques et doctorante en philosophie, a déclaré : « Maître Abu al-Haya a toujours cherché à faciliter l'interprétation du Saint Coran. Il me demande de souligner les parties complexes pour qu'il puisse lui-même, les simplifier et les clarifier. Par exemple, dans le livre « Al-Quran et Al-Byan Al-Shafi » la plupart des personnages sont des hommes et j'ai suggéré qu'il utilise aussi des personnages féminins. En ce qui concerne les questions techniques de préparation du livre et du choix des images pour la couverture, mes enfants nous ont aidés. Le livre « L'Iran et le Coran » est un des livres les plus précieux de la collection Tafsir al-Tanzil wa al-Tawil. De nombreux livres iraniens sont utilisés comme principales sources et références. De plus, une partie est consacrée aux livres publiés après la révolution islamique d'Iran dans le domaine des études coraniques. Cette collection nous apprend à méditer sur le Coran et à comprendre sa profondeur à partir de son apparence, et à comprendre la légitimité du Coran avec des preuves réelles ».

پنجشنبه آماده / از تبدیل مفاهیم قرآنی به روایات داستانی تا شبهه‌زدایی از خرافات به اسم دین + فیلم

Rasha Rawabh, professeur de mysticisme à l'Université d'Algérie, a abordé également la question de l'interprétation mystique du Saint Coran chez les érudits algériens Afif al-Tilimsānī et Amir Abdul Qadir Al Jazaeri, et a déclaré : « Ragheb Esfahani dit que le travail le plus important est l'interprétation du Coran, et sans aucun doute, l'interprétation du Coran est l'une des meilleures sciences parce qu'elle est liée à la parole divine. Cette interprétation révèle au lecteur la beauté intérieure de la parole divine et ses trésors infinis, et les expériences des mystiques en relation avec le Saint Coran. Nous avons sélectionné deux commentateurs algériens, deux mystiques, Afif al-Din Tilimsānī et Amir Abdul Qadir al-Jazairi, tous deux issus de l’école mystique de Muhammad ibn Ali ibn Muhammad ibn Ahmad ibn Abdullah Hatem al-Ta'i, connu sous le nom de Mohi al-Din, surnommé « Sheikh Akbar ». En fait, ce type d'interprétation n'est pas né du soufisme islamique, comme le disent certains érudits, ses premières manifestations sont apparues à partir de l'époque du Prophète (as) et de l'Imam Ali (as), et les érudits ont établi des critères pour ce type d'interprétation afin que les choses ne deviennent pas incontrôlables ».

4052656

Tags: Etudes coraniques ، Algérie ، Ramadan ، Coran ، ،
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: