10:47 - May 15, 2022
Code de l'info: 3480694
Téhéran(IQNA)-L'islamophobie est un problème croissant aux États-Unis et dans le monde, et les experts affirment que les événements récents en Virginie, montrent que les musulmans ont du mal à lutter contre ce type de discrimination.

L'augmentation de la criminalité islamophobe en Virginie, inquiète les musulmans qui demandent le soutien des institutions judiciaires, nationales et locales, pour prévenir la récurrence de ces crimes.

Pendant le mois de Ramadan, des saboteurs ont profané le « West End Islamic Center » à Short Pump. C'est la deuxième fois au cours des six derniers mois, que le centre est la cible d'attaques islamophobes. Des personnes comme Kashif Parviz, qui est le trésorier du centre, se disent de plus en plus préoccupées par la sécurité de leur communauté.

Les experts conviennent avec Parviz, que le nombre de crimes islamophobes a augmenté au cours de l'année écoulée.

Hudhayfa Shahbaz, chercheur et avocat au Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), la plus grande organisation musulmane de défense des droits civiques, est l'auteur du rapport « Still Suspect : The Impact of Structural Islamophobia », qui fait chaque année le suivi des plaintes pour islamophobie.

« Selon le rapport de cette année, il y a eu 6720 plaintes pour islamophobie aux États-Unis l'année dernière, en hausse de 9 % par rapport à 2020. Il y a eu 1408 plaintes l'année dernière à Washington et au Maryland, en légère baisse par rapport à l'année précédente. Nous sommes de plus en plus témoins de plaintes de discrimination anti-musulmane et de violations des droits de citoyenneté. 116 plaintes comprenaient des cas de harcèlement et de crimes haineux. Depuis la création de cette organisation en 1995, nous avons enregistré des plaintes pour atteinte aux droits civils qui ont fluctué en fonction des conditions politiques. Si vous regardez les rapports du gouvernement sur les crimes de haine en Virginie et dans tout le pays, vous pourriez penser que l'islamophobie est un problème mineur. En 2020, par exemple, le « Virginia Crime Report » n'a enregistré que deux crimes de haine contre des musulmans. Ces faux rapports sont un problème dans tout le pays, qui vient de la méfiance entre la communauté musulmane et les forces de l'ordre. Il y a un manque de confiance dans la communauté musulmane envers les forces de l'ordre, parce que les communautés musulmanes américaines ont toujours fait l'objet d'une surveillance étendue, d'expulsions, d'interrogatoires illégaux et de harcèlement de la part des forces de l'ordre locales et fédérales », a déclaré Shahbaz.

À la suite du récent sabotage, le gouverneur de Virginie, Glenn Youngkin, s'est rendu au centre islamique et a condamné ce qu'il a qualifié « d'atteinte à la liberté religieuse » : « En tant que société, nous sommes unis contre toute forme de violence, en particulier contre les lieux de culte et les croyants, et c'est pourquoi il est très important pour nous, de vous manifester notre solidarité », a-t-il déclaré.
4056843

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: