9:51 - May 21, 2022
Code de l'info: 3480745
Téhéran(IQNA)-Un tribunal indien a accusé Yasin Malik, président du Front de libération du Jammu-et-Cachemire d’actes terroristes et de corruption financière.

Un tribunal indien a condamné Yasin Malik, dans une affaire de financement du terrorisme, ce qui pourrait lui valoir la réclusion à perpétuité ou le condamner à la peine de mort.

Mohammed Yasin Malik, le président du Front de libération du Jammu-et-Cachemire, a fait face à plusieurs accusations devant le tribunal jeudi, notamment des actes "terroristes", la collecte illégale de fonds, l'appartenance à une "organisation terroriste", l'association de malfaiteurs et la sédition, tout ce qu'il a nié.

"Les accusations liées au terrorisme portées contre moi sont fabriquées et politiquement motivées", a-t-il déclaré  au tribunal.

« Si rechercher la liberté est un crime, alors je suis prêt à accepter ce crime et ses conséquences », a-t-il déclaré au juge.
4058283

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: