10:56 - May 22, 2022
Code de l'info: 3480764
Téhéran(IQNA)-Les entreprises halals sri-lankaises négocient un financement plus long et des méthodes de financement alternatives pour être compétitives à l'échelle mondiale.

Le succès ou l'échec de l'industrie sri-lankaise des aliments et des boissons halals est important car, selon le Conseil d'accréditation halal (HAC), les exportations représentent 65 % des exportations totales d'aliments et de boissons du Sri Lanka, avec une moyenne de 2,56 milliards de dollars de revenus annuels entre 2016 et 2020.

L'industrie halal est une partie importante de l'économie du Sri Lanka, bien que seulement 9,7 % des habitants de ce pays bouddhiste soient musulmans.

Ali Sabri, ministre des Finances, a déclaré au parlement le 4 mai 2022, que les réserves en devises étaient inférieures à 50 millions de dollars. Cela a entraîné de graves pénuries de denrées alimentaires de base, de médicaments et de carburant, ainsi que de fréquentes coupures de courant.

Selon la Banque centrale du Sri Lanka, le manque de ressources a entrainé une inflation de 29,8 % en avril 2022 et a nui aux exportations de produits notamment des produits halals.

Akif Wahab, directeur du Conseil sri-lankais d'accréditation halal (HAC), le seul organisme de certification halal du pays pour les producteurs d'aliments et de boissons, a déclaré : « Les producteurs sont confrontés à de nombreux défis. Les exportations de l'île sont essentiellement le thé, les épices et les produits à base de noix de coco. L'emballage est un critère important dans la concurrence mondiale, mais pour le moment, les emballages sont chers et il y a une pénurie dans ce secteur, en raison de la crise des changes et de la hausse des coûts d'expédition. De plus, un nombre limité de navires entrent dans le pays. Pour les producteurs dont les produits sont fabriqués à partir de matières premières importées comme le lait en poudre, la gélatine, la farine, l'huile et la graisse, il est devenu difficile d'obtenir des produits étrangers.  Le gouvernement a également imposé des restrictions à l'importation d'aliments étrangers considérés comme inutiles, tels que les produits laitiers, les fruits et le poisson.  90 % des produits alimentaires et des boissons sont certifiés halals. Il s'agit notamment de marques de renommée mondiale telles que Dilma Ceylon Tea, Nestlé, Kerr (Unilever), Flora (Upfield) et de produits de restauration comme Kentucky Fried Chicken (KFC), Pizza Hut, McDonald, Taco Bell, Pasta Mania et Burger King.

Les faibles réserves de change ont contraint le secteur sri-lankais des aliments et des boissons halals de rechercher des matières premières alternatives certifiées halals, comme la farine de blé, ou de limiter la gamme des produits ».

نوآوری‌های صنعت حلال سریلانکا در میانه بحران اقتصادی

Rizvi Zaheed, président d'Oceanpick, une société de pêche océanique, et président de l'Association agricole sri-lankaise, a déclaré : « Des groupes de petits producteurs alimentaires ont travaillé avec des fermes ou des producteurs plus importants, y compris des groupes produisant des produits halals, sur des projets de développement agricole, dans lesquels une ferme, une entreprise de transformation agricole ou un grand producteur (y compris des entreprises halals) fournissent des petites parcelles de terre aux agriculteurs. Cela a été particulièrement utile car le gouvernement avait interdit l'utilisation d'engrais chimiques au profit d'engrais organiques, l'année dernière, sans fournir de connaissances techniques, et a été contraint d'importer du riz, pour la première fois.

 Avec le soutien de processus rigides mais facilitant le HAC, les entreprises locales ont intensifié leur concentration sur des marchés attractifs et moins connus. Un exemple était les marchés traditionnels qui servaient aux clients une cuisine asiatique et arabe en Amérique du Nord, en Europe et en Australie. Les entreprises alimentaires locales ciblent également les secteurs de l'alimentation saine, notamment les aliments stimulant le système immunitaire à base d'épices et de produits végétaux.

نوآوری‌های صنعت حلال سریلانکا در میانه بحران اقتصادی

Dans le secteur de l'exportation, les entreprises utilisent des partenaires de distribution pour promouvoir des produits à valeur ajoutée dans les secteurs où le Sri Lanka est concurrentiel. Ceux-ci comprennent les fruits et légumes transformés certifiés halals, le thé à valeur ajoutée, les épices, les produits à base de noix de coco, les produits de boulangerie et les substituts de viande tels que les jacquiers qui donnent des fruits à très grande valeur alimentaire commercialisés sous des marques comme Suboga Healthy Foods.

Les entreprises alimentaires sri-lankaises certifiées halals ont également renforcé leurs marques alimentaires, en s'appuyant sur la réputation de produits traditionnels tels que le thé et la cannelle de Ceylan.

Des stratégies de vente similaires sont suivies par le Dilmah sri-lankais (thés noirs aromatisés), les Fermes Bayraha (viande transformée à base de poulet), La baraka (produits à base de noix de coco) et d'autres produits halals exportés par le Sri Lanka.

L'industrie a également ciblé le modèle interentreprises (B2B) pour la vente d'exportations certifiées halals. Les marques Costco Kirkland achètent leurs fruits secs avec une certification halal, auprès de HJS Condiments Sri Lanka, et McDonald, Burger King, Subway et d'autres marques mondiales sont d'importants acheteurs étrangers d'aliments halals sri-lankais.

Mais la poursuite de la crise économique obligera le secteur des aliments et des boissons halals du Sri Lanka à faire preuve de détermination et de flexibilité, pour pouvoir tirer parti des opportunités futures ».

4056206

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: