La religion joue un rôle moins important que dans le passé au Luxembourg

7:31 - June 23, 2022
Code de l'info: 3481119
Téhéran(IQNA)-TNS Ilres a réalisé une enquête sur les croyances au Luxembourg pour l'Alliance des humanistes, athées et agnostiques (AHA).

Moins de la moitié des résidents au Grand-Duché se considèrent comme religieux, c'est ce qui ressort d'une enquête menée par TNS Ilres pour l'AHA. Indépendamment de cela, 60% des résidents considèrent appartenir à une religion. Pour la majorité d'entre eux il s'agit de la religion catholique. 23% déclarent avoir appartenu à une religion par le passé, mais plus maintenant.

Seuls 35% des personnes interrogées trouvent la religion importante pour la société luxembourgeoise. Il y a malgré tout un certain nombre d'événements, de fêtes ou de cérémonies religieuses qui ont toujours une signification importante pour une majorité de personnes: les cérémonies religieuses à l'occasion de décès pour 70% des résidents, Noël pour 61% et pour 50%, les baptêmes, les mariages et les naissances.

En-dehors de ces jours, les messes n'ont plus une grande signification pour les gens, même pour ceux qui se considèrent comme religieux. Parmi ces derniers, 6% disent aller à la messe une fois par semaine. Cependant, près d'un religieux sur trois déclare qu'il n'y va "jamais ou pratiquement jamais".

La dernière enquête sur les valeurs et les croyances au Luxembourg remontait à 2008. Tommy Klein de TNS Ilres constate que depuis, le rôle de la religion est devenu moins important: "Il y a plus de gens qui se sentent appartenir à une religion que de gens qui se disent religieux. Cela signifie qu'il y a beaucoup de gens qui s'identifient comme catholiques, par exemple, sans dire d'eux-mêmes qu'ils sont aussi religieux. Cela caractérise cette mutation, comment j'identifie aujourd'hui la religion pour moi, combien elle est importante pour moi. Nous voyons la même chose dans les questions sur les croyances, par exemple. Quand on demande à quoi croyez-vous encore aujourd'hui, nous voyons aussi beaucoup de catholiques qui ne sont simplement plus convaincus par les enseignements essentiels de l'Eglise catholique et n'y croient plus."

Le sondage indique par exemple que la grande majorité des personnes interrogées sont pour la contraception, pour le droit à l'euthanasie, le droit à l'avortement et le mariage pour tous.
rtl

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* :