En Ouganda, la vente de viande de porc près des cimetières musulmans a été condamnée

7:53 - July 05, 2022
Code de l'info: 3481248
Téhéran(IQNA)-Le Conseil suprême islamique ougandais et les législateurs et dirigeants musulmans du parlement ont condamné la vente de porc à proximité des cimetières aux musulmans du pays.

Ashraf Mufawala, porte-parole du Conseil suprême islamique ougandais, a déclaré à l’agence Anadolu que cet acte pourrait alarmer les musulmans et provoquer des attaques contre les personnes impliquées dans la vente ou la grillade de porc à proximité des lieux de sépulture musulmans, il a ajouté : « Ce qu’ils font est très mauvais et peut conduire à l’éclatement de guerres de religion ».

Il a souligné que le Conseil religieux conjoint ougandais, qui comprend des membres de toutes les religions, a tenu une session et a souligné que tous les Ougandais doivent respecter les religions des autres, il a poursuivi : « Ceux qui vendent du porc près de chez nous devraient cesser de nous provoquer car cela pourrait amener les musulmans en colère à les battre », à son tour, l’imam Hassan Kibero, l’un des dirigeants de la communauté musulmane d’Anatolie, a déclaré en Anatolie que dans les communautés ougandaises, si quelqu’un meurt dans un village, tous les villageois et parents, proches et lointains, quelle que soit leur religion, assistent à la cérémonie d’inhumation, « Ceux qui vendent du rôti de porc ciblent des centaines de personnes qui assistent aux cérémonies funéraires. Ils placent leurs poêles à une courte distance des maisons où se déroulent les cérémonies funéraires, et ils commencent à rôtir le porc et à le vendre aux gens », a-t-il ajouté.

 فروش کباب خوک در مجاورت آرامگاه اسلامی اوگاندا

Et les députés musulmans du parlement ougandais ont appelé à la nécessité de mettre fin à de telles provocations, estimant qu’elles représentent « une insulte à la religion et qu’il faut arrêter immédiatement », « C’est très mauvais. Tous les Ougandais devraient respecter les religions des autres. Il est honteux que des vendeurs de porc vendent leurs produits dans un endroit où se trouvent des musulmans », a déclaré à l’agence Anadolu un parlementaire du district de Bosungora, dans la province de Kasese, il a ajouté: « Ce n’est pas civilisé. C’est comme réciter une Bible dans une mosquée. Il est nécessaire de changer la mentalité de ceux qui sont impliqués ».

norafrik

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* :